Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Alexa Custom Assistant, Amazon poursuit son offensive dans l'automobile

Amazon veut étendre l'usage de son assistant vocal Alexa à un maximum de véhicules. Allant dans ce sens, l'entreprise a dévoilé Alexa Custom Assistant : un ensemble de briques technologiques pouvant être utilisées pour concevoir son propre assistant vocal. Mot réveil, voix et compétences peuvent amplement être personnalisés. Avantage : cet assistant vocal cohabitera ensuite avec l'écosystème Alexa.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Alexa Custom Assistant, Amazon poursuit son offensive dans l'automobile
Avec Alexa Custom Assistant, Amazon poursuit son offensive dans l'automobile © Amazon

Amazon est décidé à embarquer son assistant vocal dans le cockpit des voitures. L'entreprise a dévoilé vendredi 15 janvier 2021 Alexa Custom Assistant, une boite à outils qui permet à une entreprise de développer son propre assistant vocal à partir des briques technologiques utilisées pour Alexa.

Mot réveil, voix... une personnalisation accrue
Amazon, comme ses concurrents, commercialisait déjà des briques technologiques alimentant son assistant vocal. Mais Alexa Custom Assistant comprend un ensemble d'outils plus complets, selon Amazon. Les entreprises peuvent décider du mot réveil, de la voix de l'assistant et des capacités qu'ils souhaitent mettre en avant en utilisant les mêmes briques technologies que celles alimentant Alexa. Cet assistant vocal cohabite ensuite avec Alexa.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) est le premier constructeur à utiliser Alexa Custom Assistant. Concrètement, avec Alexa Custom Assistant il peut développer son assistant vocal qui pourra s'occuper de toutes les tâches liées au véhicule (baisser une vitre, mettre la climatisation, allumer l'auto-radio, etc.). Mais, il n'a pas besoin de développer des compétences liées à la vie de tous les jours puisqu'Alexa est aussi présent.
 


Diversifier le spectre de compétences d'Alexa
Les détails l'accord entre FCA et Amazon, notamment autour de la gestion des données collectées ne sont pas précisées. Selon un porte-parole d'Amazon qui a communiqué auprès de Bloomberg : l'entreprise d'e-commerce gérera les données vocales des utilisateurs qui choisissent de se connecter avec un compte Amazon et partagera avec Fiat Chrysler uniquement l'intention d'action des utilisateurs.

Amazon cherche à étendre la portée de son logiciel derrière Alexa, qui est principalement rattaché à son enceinte connectée Echo. Amazon souhaite développer les capacités pour la domotique et d'autres activités potentiellement lucratives pour ce marché des assistants vocaux. Contrairement à Apple ou Google, Amazon n'est pas sur le secteur des smartphones qui permet à ses concurrents de touchés des utilisateurs captifs. Se tourner vers l'automobile lui permet de combler quelque peu ce retard mais aussi de mettre en avant sa plateforme d'e-commerce.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.