Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Aramisauto, PSA veut devenir leader de la vente en ligne de voitures d’occasion

PSA ouvre des négociations pour entrer au capital d’Aramisauto, numéro 1 de la vente de véhicules d’occasion en France. Le groupe automobile poursuit sa diversification.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Aramisauto, PSA veut devenir leader de la vente en ligne de voitures d’occasion
Avec Aramisauto, PSA veut devenir leader de la vente en ligne de voitures d’occasion © Aramisauto

Le groupe PSA poursuit sa transformation. Après avoir annoncé la création d’une nouvelle marque, Free2Move, dédiée aux nouveaux services de mobilité, le groupe accélère sur la vente en ligne de véhicules d’occasion multimarques. Il va entrer au capital d’Aramisauto, numéro 1 français du marché de la vente de véhicules d’occasion en ligne. Il ne s’agira pas d’un achat complet (dans un premier temps) mais d’une "alliance stratégique et capitalistique". PSA annonce aussi la création d’une business unit dédiée au véhicule d’occasion depuis le 1er septembre 2016. Cette unité dirigée par Marc Lechantre opèrera à la fois sur le B2B, le B2C et le C2C.

 

proposer des services psa aux clients aramisauto

PSA ne va pas abandonner ses propres labels occasion, Occasion du Lyon et Citroën Select, bientôt rejoints par un programme DS. Mais le groupe va accompagner le développement d’Aramisauto en lui laissant "toute son autonomie", indique PSA dans un communiqué. Le constructeur automobile proposera ses services de financement, de garantie, d’entretien et d’assurance. Les deux acteurs prévoient aussi des synergies dans l’achat de véhicules d’occasion.


PSA fixe des objectifs ambitieux à son nouvel allié : doubler son chiffre d’affaires en cinq ans (360 millions d’euros prévus en 2016). L’appui de PSA va permettre à la plateforme, créée en 2001 par Guillaume Paoli et Nicolas Chartier, d’attaquer le marché européen dans les trois ans à venir. Aramisauto, en plus d’un site Internet, dispose de 24 agences en France et même d’une usine de reconditionnement de véhicules d’occasion. Elle vend des véhicules neufs et d’occasion d’une trentaine de marques et compte 350 salariés. Fin 2016, il aura vendu 32 000 véhicules.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale