Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Bump, Google s'offre une technologie sans contact mais aussi les albums photos collaboratifs Flock

Le 16 septembre, le géant américain Google a annoncé l’acquisition de Bump Technologies, une start-up à l’origine de l’application à succès Bump, qui permet l’échange de données entre deux appareils connectés. Mais une pépite peut en cacher une autre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Bump, Google s'offre une technologie sans contact mais aussi les albums photos collaboratifs Flock
Avec Bump, Google s'offre une technologie sans contact mais aussi les albums photos collaboratifs Flock © Bump

"L'équipe de Bump a démontré une forte capacité à construire et développer rapidement des produits qui plaisent aux utilisateurs, et nous pensons qu'ils iront très bien avec Google", s’est félicitée la direction de Google lors de l’annonce du rachat de la start-up le 16 septembre.

Comme Yahoo! l'a fait avec Tumblr, Google achète d'abord la popularité des applications de Bump Technologies. Mais pas seulement.

Un algorithme à fort potentiel d'applications

L'appli Bu.mp permet à deux appareils connectés (smartphone, tablette, ordinateur) d’échanger des fichiers sans utiliser la technologie NFC. Avec 100 millions de téléchargements sur iOS et Android revendiqués en 2012, l’application peut se targuer d’être rapidement devenue un best-seller.

L’explication de la nécessité d’un contact ("bump") entre les appareils pour la transmission des données reste du marketing : quand l'application est lancée, c'est le mouvement détecté par le premier appareil suite au geste effectué par le possesseur du smartphone pour l’ "entrechoquer" avec le deuxième appareil qui déclenche l'envoi ou la réception des données (une pression sur la barre espace se substitue à ce mouvement sur ordinateur).

C’est vraisemblablement l’algorithme développé par Bump Technologies pour ce transfert qui intéresse Google, et les forces vives en présence dans les rangs de la start-up. La valeur ajoutée de l'application ? Elle détecte les informations des capteurs du smartphone et les envoie sur un serveur où un algorithme va les analyser et retrouver les mêmes caractéristiques sur l’autre terminal. Quand les possesseurs des deux appareils confirment et acceptent le transfert, l’échange des données peut avoir lieu.

Une pépite peut en cacher une autre

Avec le rachat de Bump Technologies, Google prend une avance sur ses principaux concurrents Apple et Samsung. Apple a de son côté développé AirDrop, une fonctionnalité disponible sur permet l'échange de fichiers entre appareils tournant sous OS X ou iOS, par le biais du Finder. Mais AirDrop n'a pas le côté ludique de Bump et elle ne fonctionne que sur les systèmes d'exploitation d'Apple quand la technologie acquise par Google reste disponible sur tous les appareils Android et iOS.

Au final, Google est peut-être moins intéressé par l’application Bump que par une autre pépite développée par les ingénieurs de Bump Technologies : Flock. Disponible sur iOS et Android également, elle permet la création automatique d’albums photos collaboratifs avec ses contacts. De quoi permettre de relancer le réseau social "maison" de Google, Google+, largement devancé par les mastodontes Facebook et Twitter.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media