Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec DNNresearch, Google s'intéresse à l'apprentissage des machines

L'américain Google vient d'officialiser l'acquisition de la start-up canadienne DNNresearch, le 13 mars. Composée d'un professeur de l'université de Toronto et deux de ses anciens élèves, l'équipe de DNNresearch travaille sur les réseaux de neurones biologiques et leur application aux machines.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec DNNresearch, Google s'intéresse à l'apprentissage des machines
Avec DNNresearch, Google s'intéresse à l'apprentissage des machines © WebWizzard - Flickr - C.C.

Google se penche sur la pertinence des réponses donnée par les machines aux utilisateurs. Le géant américain a annoncé l’acquisition de la start-up canadienne DNNresearch, mercredi 13 mars. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Fondée il y a un an par le professeur de l’université de Toronto, Geoffrey Hinton et deux de ses anciens élèves, Ilya Sutskever et Alex Krizhevsky, DNNresearch s’intéresse à la meilleure manière de faire comprendre aux machines ce que les humains veulent leur communiquer.

Cette équipe a mis au point des neurones artificiels qui optimisent les calculs nécessaires aux systèmes de reconnaissance vocale, d’identification d’objets et de compréhension du langage.

Ces technologies, explique le site Clubic, sont utilisées par Google au sein d'Android, du navigateur Chrome, mais également pour des projets tels les lunettes Google Glass ou les Google Car.

Dans un communiqué publié le 12 mars, l’université de Toronto précise que les deux élèves du professeur Hinton, qui rejoindront bientôt les équipes de Google "ont développé un système qui a considérablement amélioré l’art de la reconnaissance d’objets".

Cité par l’université, le professeur a déclaré : "Je suis très heureux. Cette opportunité fantastique me permet de continuer mes recherches ici, à Toronto, tout en aidant Google à appliquer de nouveaux développements dans l’apprentissage afin de créer des systèmes capables d’aider les gens".  

La firme de Mountain View avait déjà financé les recherches du professeur Hinton dans le passé via un investissement de 600 000 dollars. "L'Eté dernier, explique le professeur sur le réseau Google+, j'ai passé plusieurs mois à travailler avec une équipe de Google, un groupe incroyable de scientifiques et ingénieurs qui ont une réelle chance de faire avancer la recherche en matière d'apprentissage des machines".

Elena Bizzotto

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media