Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réseaux sociaux, hologrammes, 3D... LVMH accélère avec les start-up

LVMH a lancé le coup d’envoi, mardi 12 février 2019, de la 2e vague de son programme La Maison des Start-up, installé à Station F. Cette vitrine de l’innovation pour l'acteur du luxe s’inscrit dans une démarche que le groupe veut concrète et surtout pérenne. Les précisions d’Isabelle Faggianelli, Directrice de la transformation digitale.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réseaux sociaux, hologrammes, 3D... LVMH accélère avec les start-up
Réseaux sociaux, hologrammes, 3D... LVMH accélère avec les start-up © LVMH

Mardi 12 février 2019 à Station F, le groupe LVMH a lancé la seconde promotion de start-up du programme "La Maison des Start-up", initié en avril 2018. Outre la présentation de 13 nouvelles jeunes pousses sélectionnées, le groupe présidé par Bernard Arnault et dirigé par Antonio Belloni a profité de l’occasion pour dresser un bilan de l’année écoulée. Et pour cause : le programme se poursuit avec une quinzaine de start-up déjà sélectionnées l’année passée, illustration pour LVMH de la réussite de ces collaborations qu’elle souhaite inscrire dans le temps. "Nous sommes ici pour construire les relations avec les start-up", introduit Ian Rogers, Chief Digital Officer. "Plutôt que de la collaboration, nous voulons de la co-construction", ajoute Isabelle Faggianelli, Directrice de la transformation digitale.

 

Des applications rapides et concrètes pour améliorer l'expérience client

Défini comme un pilier de l’innovation au sein du Groupe, ce programme vise à inventer de nouveaux services et produits innovants sur le marché. Il propose d’ores et déjà, moins d’un an après son lancement, des applications très concrètes. Alcméon a ainsi mis sa solution de social messenging au service des équipes de la Maison Parfums Christian Dior. Objectif : centraliser les requêtes des internautes, issues des différents réseaux sociaux, au sein d’une même plateforme. "Cela nous a permis de hiérarchiser les demandes, d’automatiser le traitement des réponses ou encore de répondre automatiquement dans la langue de la requête", explique Archibald Charlet, Digital Innovation, Parfums Christian Dior. Un gain de temps pour les équipes, et une solution qui a poussé LVMH à poursuivre sa collaboration avec la start-up. "On apprend beaucoup de l’agilité des start-up, sans compter la réduction du time-to-market", poursuit Archibald Charlet.

 

Autre exemple de réussite : la collaboration entre la start-up Orbis, la marque Guerlain et LVMH Retail Lab via une expérience immersive autour du flacon emblématique Abeille. Principe : la diffusion des hologrammes de sept flacons en vitrine afin d’attirer les clients en point de vente. Pour l’instant à l’état de prototype, le projet a convaincu en interne et il sera prochainement développé dans la boutique des Champs-Elysées, à Paris, ainsi qu'en Chine. Un déploiement sur des corners de la marque est également à l’étude. "La collaboration avec les start-up génère beaucoup de rapidité et de créativité", se réjouit Lucie Pousson-Ribis, Innovation Digital Guerlain.

 

La maturité digitale de Louis Vuitton, 24 Sèvres, Christian Dior ou Sephora

Si les bénéfices de ces partenariats sont désormais connus, le groupe spécialisé dans le luxe a conscience des pistes d’amélioration à apporter à ces nouvelles formes de collaboration qui ne répondent pas à la même temporalité. Pour Lucie Pousson-Ribis, "il y a parfois de nombreuses étapes de validation, qui peuvent être source de frustration chez les start-up. Elles doivent être prêtes à se déplacer, à faire des démonstrations", conseille-t-elle. Un constat partagé par Adrien Dalberto, cofondateur d’Orbis. "Il faut être très réactif : il y a beaucoup d’interlocuteurs au sein de grands groupes, il ne faut pas hésiter à démultiplier les rendez-vous". Pour l'entrepreneur, il faut également avoir en tête "le niveau d'exigence très élevé de la marque avec laquelle on travaille".

 

Pour Isabelle Faggianelli, ces exemples montrent avant tout les valeurs communes partagées par LVMH et ces entreprises innovantes. "L’esprit d’entreprendre, la créativité et l’audace nous rapprochent, explique-t-elle. Et aujourd’hui, nous voulons amplifier et accélérer cette aventure pour proposer à nos clients des innovations avec le niveau d’exigence de notre secteur". Chefs de file de l’innovation au sein du groupe, des grands noms comme Louis Vuitton, 24 Sèvres, Christian Dior ou encore Sephora. "Ces 'Maisons' ont atteint une maturité dans l’innovation qui leur permet d’obtenir des succès très concrets sur le marché", poursuit-elle.


Reste désormais à capitaliser sur cette démarche. Le groupe a mis en place des dispositifs de partage de best practice et des communautés d’experts. En mai prochain, il remettra le LVMH Innovation Award à une jeune pousse choisie parmi 30 start-up sélectionnées, et qui lui offre un accompagnement d’un an pour lui permettre de se développer. "L’innovation est une priorité", conclut Isabelle Faggianelli.

 

La Maison des Start-up est un espace de 220 m² qui accueille 50 start-up réparties en deux promotions de six mois. 

 

Les nouvelles start-up
• Allure System : base unique de données de photos de mannequins à destination des catalogues
• Dreenk : solution qui scanne le vin
• Ferpection: solution de tests utilisateur à distance de sites web et applis
• Fitle : algorithme prédictif pour essayage d'articles de mode
• Future 404 : innovation durable
• HapticMedia : modélisation des collections en 3D
• Holook : hologrammes pour les points de vente
• Mercaux : solutions d'équipements pour les vendeurs
• Neos : solution de paiement sans passage en caisse
• SimpliFied : élaboration de feuilles de route pour les équipes de vente
• Spoon : réalisation de créatures virtuelles sur des robots
• The Bradery : outil de création de ventes flash sur Instagram
• Voir : solution de maquillage virtuel
Les start-up qui poursuivent le programme
• Alcméon : plateforme de social messaging pour aider les marques à interagir avec leurs clients
• Heuritech : outil de reconnaissance d'images
• Southpigalle : solution pour améliorer le travail en équipe via l'intelligence artificielle
• Orbis : création d'hologrammes 
• SkyBoy : créateur d'histoires en réalité augmentée en point de vente
• V-Cult : développeur d'outil de formation interne via la réalité virtuelle et la réalité augmentée
• Euveka : prototypage de modèles uniques sur mesure
• Kronos Care : solution e-commerce pour tracer en temps réel une commande
• SmartPixels : outil de personnalisation de produit
• Smartzer : solution de lien entre un contenu digital et un produit cliquable à l'achat
• Daumet : création d'objets en or blanc brillant
• Sericyne : création d'objets 3D
• Woodoo : création d'objets en bois translucide

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale