Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec la réalité virtuelle, L’Occitane embarque ses clients new-yorkais en Provence

Reportage Dans sa nouvelle boutique new-yorkaise, la marque française de cosmétiques L’Occitane offre à ses clients une expérience de réalité virtuelle. Une façon de leur faire découvrir son univers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec la réalité virtuelle, L’Occitane embarque ses clients new-yorkais en Provence
Avec la réalité virtuelle, L’Occitane embarque ses clients new-yorkais en Provence © L'Occitane

La Provence comme vous ne l’avez jamais vue. L’Occitane tient toutes ses promesses dans sa nouvelle boutique installée sur la célèbre 5ème avenue à Manhattan. La marque française de cosmétiques a misé sur la réalité virtuelle pour séduire sa clientèle. Au coeur du nouveau magasin, qui a ouvert ses portes à l’été 2018, l’espace détente mêle le virtuel au réel : confortablement assis sur un banc, coussins bleu et jaune calés dans le dos, à coté d’un olivier méditerranéen et de quelques brins de lavande, les clientes et clients peuvent tester l’expérience de réalité virtuelle. Il suffit de demander aux salariés présents sur place de nous embarquer en Provence.

 

Réalité virtuelle : destination La Provence

Une fois le casque enfilé, le paysage s’installe devant nos yeux. On monte à bord d’une montgolfière pour survoler les champs de lavande, sur fond de musique douce et d’une voix off lancinante qui raconte l’histoire de la marque. L’expérience est vraiment bien réalisée : pendant qu’on admire le coucher de soleil sur les étendues violettes, une employée nous offre un massage des mains tout en diffusant quelques gouttes de parfum lavande. On profite de quelques minutes d’évasion, en plein centre de New York, et sans quitter la boutique. Une jolie façon de découvrir la Provence - l’ADN de la marque - pour celles et ceux qui n’y ont jamais mis les pieds.

 

"Notre objectif c’est de donner envie aux consommateurs de se rendre dans la boutique, et de revenir, explique Paul Blackburn, vice-président en charge du développement retail, design et merchandising pour L’Occitane Amérique du Nord. On a voulu créer une expérience pour attirer de nouveaux clients et leur permettre de comprendre notre marque". Et finalement rien de mieux qu’un voyage en Provence pour les aider à comprendre L’Occitane.

 

Interagir avec les consommateurs grâce au digital

Cette expérience s’inscrit dans une démarche plus globale du groupe français. La marque a installé des immersions digitales dans plusieurs de ses boutiques à travers le monde, et mise sur le développement des nouvelles technologies. En témoigne cette nouvelle boutique hautement "instagrammable". "C’était voulu, confirme Paul Blackburn. On veut pousser les consommateurs à interagir avec nous sur les réseaux sociaux. C’est aussi une façon pour nous de nous faire connaître". De la publicité gratuite en somme. La marque a ainsi misé sur un espace entièrement dédié aux réseaux sociaux, visible depuis la rue "pour donner envie aux gens de rentrer dans la boutique".

 

L’espace se transforme selon les saisons. Si cet été, des vélos jaunes installés devant un écran géant donnaient l’impression, là encore, d’être en Provence, cette fois c’est bien Noël qui a envahi la boutique. A l’entrée donc, un calendrier de l’avent géant accueille les clientes et clients devant un énorme écran digital. Pour pousser les consommateurs à se prendre en photo, un petit panneau explique la marche à suivre. "Trouvez la date d’aujourd’hui, ouvrez le tiroir, découvrez la surprise et prenez-vous en photo en taguant @loccitane, avec le hashtag #loccitane555" (555 5th avenue étant l’adresse de la boutique).

 

Avec la référence à Instagram et l’utilisation des hashtags, la marque laisse peu de place au doute : les clients sont encouragés à partager leur expérience avec les membres de leur communauté, pour leur donner envie de venir à leur tour profiter de la boutique. Ensuite, dès qu’une photo est postée sur Instagram, la marque la partage sur ses réseaux, et surtout la diffuse sur l’écran du magasin. Une façon de remercier celles et ceux qui jouent le jeu, et qui peuvent donc voir défiler leurs clichés pendant leur shopping.

 

L’atout des réseaux sociaux

"Cet espace n’est pas destiné aux produits mais à l’univers de la marque", poursuit Paul Blackburn. Les investissements dans le digital ne se traduisent donc pas forcément en ventes, mais l’objectif n’est pas là, la marque utilise les technologies pour créer de l’engagement, attirer de nouveaux consommateurs, se faire connaître et diffuser son univers au plus grand nombre. On se demande alors si la nouvelle boutique, sur la 5ème avenue, remplit tous ces critères.

 

"C’est difficile de tirer des conclusions car le magasin est récent. On analyse les résultats en fonction des commentaires des clients, du nombre de personnes qui pénètrent dans le magasin et du temps moyen passé en boutique", répond Paul Blackburn, avant de conclure : "Les premiers résultats sont encourageants". L’Occitane envisage d’ailleurs de développer d’autres technologies dans de futurs magasins. Preuve que les expériences jusque-là proposées sont une réussite.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale