Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Le Lab, La Poste cultive ses liens avec les start-up du numérique

Le Lab Postal 2014, les rencontres organisées par La Poste autour de l’innovation numérique, sont l’occasion pour le groupe d’afficher ses collaborations avec des start-up qui innovent dans les domaines phares : authentification numérique, smart city, big data, silver économie et e-santé…
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Le Lab, La Poste cultive ses liens avec les start-up du numérique
Avec Le Lab, La Poste cultive ses liens avec les start-up du numérique © D.R.

"Postières, postiers, vous êtes des acteurs de la société numérique", s’exclame Philippe Wahl, le président du groupe La Poste, dans un préambule bref mais vigoureux qui exalte le virage numérique entamé par La Poste. Le patron de l’opérateur de services publics a précisé son ambition : La Poste se doit d’être le facteur humain dans la société numérique, ce qu’il qualifie de "nouvelle promesse postale."

La dizaine de start-up présentes au Lab Postal 2014, 6ème édition des journées organisées par La Poste sur l’innovation numérique, se devaient d’illustrer ce choix stratégique.

H4D, spécialiste de la télémédecine, était là pour présenter sa cabine de consultation à distance. La PME n’a sans doute pas l’intention d’installer des cabines dans chaque bureau de poste, mais l'entreprise lui inspire, semble-t-il, des réflexions sur la notion de "relais de proximité". La Consult-Station met le patient en contact avec un médecin à distance, par vidéo, mais propose aussi la mesure de paramètres clés (tension artérielle, rythme cardiaque, taux d’oxygène sanguin, poids et taille, température). Et même un e-stéthoscope.

Facteur humain d’abord

Umanlife, qui développe un tableau de bord de santé intégrant les objets connectés (en plein boom dans ce secteur), profite de l’expérience de la Poste sur la sécurisation des données personnelles.

Le facteur humain, on le retrouve chez … un robot. Celui d'Awabot, un robot Beam de téléprésence, permet plus d’interactivité entre personnes distantes. La Poste est déjà son client. Tout comme Ezeeworld, qui commercialise des balises interactives pour fournir des informations contextuelles, personnalisées, aux consommateurs dans les boutiques ou agences.

Combiner services numériques et services physiques de proximité, c’est l’approche de Shop In Street, qui veut déclencher des achats impulsifs chez les badauds frustrés devant la vitrine d’une boutique fermée. Poser son smartphone sur un sticker collé sur la vitrine suffit pour se retrouver dans la boutique en ligne. La Poste livre l’objet, bien sûr. Même principe avec Mon P’ti Voisinage, réseau social d’entraide de proximité, qui facilité l’échange de services entre voisins de palier, de la recherche du chat perdu au co-voiturage, en passant par la réception de colis.

Technologies utiles

"A La Poste, il y a encore beaucoup de données qui ne sont pas utilisées", remarque-t-on chez Dataiku, spécialiste du Big Data, qui travaille déjà avec Chronopost pour améliorer les livraisons. Les masses de données collectées par le groupe ont aussi attiré C-Radar, autre start-up du domaine, axé sur l’aide aux services marketing et ventes.

Sur les stands du Lab Postal 2014, deux start-up illustraient peut-être moins le "facteur humain", mais présentaient des technologies surprenantes. Copsonic, qui propose un système d’identification universel - pour tous les appareils mobiles et toutes les applications - basé sur un signal sonore codé. Et Seres (du groupe La Poste), qui avec Eurogiciel a mis au point des lunettes de réalité augmentée - DocEye - pour le traitement de documents "mains libres". Ce n’est plus seulement la nouvelle promesse, c’est carrément la nouvelle frontière.

Thierry Lucas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale