Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Oculus, Facebook essaie de mettre la main sur les modes de communication du futur

Le réseau social Facebook a créé la surprise en annonçant l'acquisition d'Oculus Rift, spécialisé dans la réalité virtuelle. Coup de folie ou stratégie gagnante ? Facebook veut tenter par tous les moyens d'asseoir sa domination sur tous les modes de communication.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Oculus, Facebook essaie de mettre la main sur les modes de communication du futur
Avec Oculus, Facebook essaie de mettre la main sur les modes de communication du futur © Oculus Rift

Le géant des réseaux sociaux Facebook a mis la main sur le petit génie de la réalité virtuelle, Oculus Rift, pour 2 milliards de dollars. Une annonce qui en a étonné plus d'un. Que vient faire Facebook sur le terrain du hardware, qui plus est de la réalité virtuelle? Signe de cette incompréhension, le titre de Facebook a décliné sur Wall Street mercredi 26 mars. Mais comme l'a rappelé Mark Zuckerberg dans sa conférence téléphonique avec les investisseurs, le réseau social a l'oeil sur de nouveaux modes de communication.

Un plan sur le long terme

Cette acquisition permettrait au réseau social d'accéder à de nouveaux modes d'interactions.  Les opportunités offertes par la réalité virtuelle sont nombreuses, et Zuckerberg y voit le mode de communication du futur. Le communiqué de presse du réseau social est d'ailleurs clair sur ses intentions : "la réalité virtuelle est un candidat solide pour devenir la prochaine plate-forme sociale de communication. Oculus a l'opportunité de créer la plate-forme la plus sociale jamais créée, et de transformer la façon dont on travaille, joue et communique".

La manière concrète dont Facebook pourrait utiliser Oculus Rift n'est pas encore claire, d'où les nombreuses interrogations après cette annonce. Toutefois, Mark Zuckerberg a expliqué imaginer un futur où l'on peut assister à un match, étudier à distance ou rencontrer un docteur grâce à la réalité virtuelle, simplement en mettant ses lunettes à la maison. Facebook devra donc trouver des moyens d'intégrer la technologie d'Oculus Rift dans son experience sociale. Pour Mark Zuckerberg, il s'ait d'une couche supplémentaire de connectivité : au lieu de converser avec ses amis via un chat, il s'agit d'augmenter l'immersion en se retrouvant dans un contexte de réalité virtuelle. Ce futur pourrait prendre de longues années à construire, mais Facebook a fait un pari sur le long terme. 

La guerre des plates-formes

Par ailleurs c'est aussi pour Facebook un moyen de s'imposer face aux autres géants du web. Apple, Google ou Microsoft disposent d'écosystèmes d'applications bien développés avec l'Apple Store, Google Play et autres. Désormais, en intégrant un objet comme Oculus Rift avec des opportunités dans le hardware mais aussi dans le développement d'applications nouvelles, Facebook élargit son champ d'action. De nombreux experts ont d'ailleurs immédiatement commenté sur l'opportunité ratée de Google ou Microsoft, qui semblaient être des candidats idéaux pour Oculus Rift. L'acquisition ne serait-elle qu'un moyen pour Facebook d'écarter Google du marché de la réalité virtuelle?

Quoi qu'il en soit, le réseau social a encore du pain sur la planche pour dominer nos modes de communication. Une vague de réactions négatives de la part de la communauté des développeurs de jeux a inondé la toile, sitôt l'acquisition annoncée. Le créateur du très populaire jeu vidéo Minecraft a  annulé son jeu pour l'Oculus Rift, déclarant dans un tweet que Facebook ne lui inspirait pas confiance.


Reste à voir si la stratégie de domination à long terme de Mark Zuckerberg portera ses fruits.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale