Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec quatre nouveaux produits, Google ancre enfin ses enceintes connectées au cœur de sa stratégie domotique

Vidéo La firme américaine a présenté de nouvelles enceintes connectées mardi 15 octobre 2019, lors de son événement Made by Google… et acté un changement de stratégie. Ces produits intègrent en toute logique la gamme de domotique Nest, délaissant la marque Google Home. Suite au lancement, le même jour, de ses smartphones Pixel 4 et 4 XL, une paire d’écouteurs censée concurrencer les AirPods d’Apple a également été dévoilée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec quatre nouveaux produits, Google ancre enfin ses enceintes connectées au cœur de sa stratégie domotique
Avec quatre nouveaux produits, Google ancre enfin ses enceintes connectées au cœur de sa stratégie domotique © Google

Les smartphones Pixel 4 et 4 XL étaient au centre de l’attention, lors de l’événement Made by Google organisé mardi 15 octobre 2019. La firme de Mountain View a néanmoins profité de l’occasion pour dévoiler de nouvelles enceintes connectées, mises à jour avec les dernières technologies disponibles. L’entreprise prend, pour l’occasion, la décision de commercialiser les produits sous la bannière de sa gamme Nest. Une manière d’ancrer les assistants vocaux au cœur de sa stratégie en domotique.

 

1/ NEST MINI

 

 

Des rumeurs faisaient bon train au sujet du successeur de l’enceinte Home Mini. Si Nest Mini présente le même aspect extérieur que cette dernière, le matériel utilisé et le logiciel intégré ont été adaptés pour "améliorer l’expérience utilisateur". Au niveau du son, ce nouveau modèle enverrait des basses "deux fois plus fortes". "Nos ingénieurs du son ont développé un logiciel de réglage audio exclusif, nous permettant de tirer le meilleur parti du matériel pour en fournir un son clair et naturel à tous les niveaux de volume", a indiqué Mark Spates, chef de produit. Comme la plupart des produits actuellement proposés sur le marché, la firme de Mountain View s’est attachée à doter son enceinte d’une fonctionnalité de réduction du bruit pour qu'elle fonctionne dans des environnements bruyants. En conséquence, le volume s’adapte automatiquement lors des réponses de l’assistant vocal.

 

Alors que les GAFAM sont, depuis le début de l'année, mis en cause suite à des fuites d'enregistrements vocaux provenant d'utilisateurs de leurs services respectifs, la Nest Mini prend de la distance vis-à-vis des serveurs de son créateur. Une puce dédiée au machine learning est intégrée dans l'enceinte. Cette dernière permettra à l’assistant  vocal d’apprendre à réaliser certaines tâches en autonomie, pour conserver les données le plus localement possible. L’intégration de la norme Bluetooth 5 contribue par ailleurs à une plus grande flexibilité dans l’utilisation, puisque la connexion devrait désormais être plus stable – même dans le cas où vous utilisez votre téléphone depuis une autre pièce pour diffuser de la musique. La nouvelle enceinte de Google sera disponible dès le 22 octobre au prix de 59 euros. La firme de Mountain View dit avoir pris en considération l’écologie dans la conception du produit, qui comprend notamment "35 % de plastique recyclé post-consommation".

 

2/ NEST WIFI

 

 

Il affiche l’ambition de devenir le produit phare de la firme de Mountain View en matière d’enceintes connectées. Le routeur Nest WiFi doit permettre d’étendre la portée de la connexion à l’Internet. Dans les faits, il offre un point d’accès supplémentaire, à la manière d’un répéteur, à l’endroit où il est placé dans un logement. L’appareil dispose d’un port gigabit ethernet et est compatible avec le WiFi 5 – une légère déception, alors que la norme WiFi 6 aurait donné une plus grande longévité au produit. Google assure qu’il permet de couvrir une surface pouvant aller "jusqu’à 120 mètres carrés".

 

Un second module, vendu séparément ou dans le cadre d’un pack avec le Nest WiFi, est proposé sous la forme d’un répéteur permettant, pour sa part, de couvrir "90 mètres carrés supplémentaires". S’il affiche des caractéristiques moindres au niveau du réseau, ce dernier intègre aussi les fonctionnalités embarquées dans l’enceinte connectée Nest Mini – dont l’amélioration des performances sonores. Il est, par ailleurs, compatible avec la dernière norme de chiffrement en date : le WPA3. Si la synchronisation de ces produits se fera de manière automatique, ils pourront néanmoins être contrôlés via la désormais fameuse application Google Home sur smartphones et tablettes.

 

En cas de nécessité, il est possible d’ajouter autant de répéteurs que souhaité. C’est la raison pour laquelle la firme de Mountain View propose trois options à l’achat. Le routeur Nest WiFi est vendu seul au tarif de 159 euros et un pack comprenant le routeur et un point d’accès est proposé à 259 euros. Pour tout nouveau répéteur, il en coûtera 139 euros l’unité. Pour l’heure, Google n’a pas encore donné de date de commercialisation dans l’hexagone, précisant que celle-ci interviendrait "prochainement".

 

3/ NEST HUB MAX

 

 

Annoncée en mai, elle arrivera à temps pour les fêtes de fin d’année. L’enceinte connectée premium Nest Hub, dotée d’un écran, a droit à sa version grand format – 10 pouces contre 7 – baptisée Max. La différence avec sa petite sœur ne s’arrête pas là, puisque l’appareil sera équipé d’une caméra de 6,5 mégapixels. Principalement dédiée aux conversations vidéo, cette dernière pourra également servir pour "surveiller l’activité" dans un logement. Elle serait en mesure de donner l’alerte en cas de mouvements inhabituels ou suspects. A noter qu’une intelligence artificielle maison permettra au cadre de la caméra de s’adapter automatiquement pour que l’utilisateur reste toujours à l’image, même lorsqu’il se déplace. La Nest Hub Max sera disponible en France le 4 novembre, au prix de 229 euros.

 

4/ PIXEL BUDS

 

 

L’ère est aux écouteurs sans fil. Pour s’aligner sur la concurrence – Apple en est à la troisième génération d’AirPods, Amazon a annoncé ses Echo Buds fin septembre et Huawei a profité de l’IFA de Berlin pour dévoiler ses FreeBuds début septembre –, Google a présenté la nouvelle version de ses Pixel Buds. "Nous avons scanné des milliers d’oreilles pour créer un design confortable pour le plus grand nombre de personnes possible", a expliqué Sandeep Waraich, chef de produit. La firme de Mountain View a ici opté pour la technologie Adaptative Sound, qui ajuste le volume en fonction de l’environnement dans lequel évolue l’utilisateur. Selon ses dires, la connexion Bluetooth intégrée permet aux écouteurs de fonctionner en intérieur même si "trois pièces séparent le téléphone de l’utilisateur". Evidemment, Google Assistant peut être invoqué directement depuis le dispositif. Il faudra néanmoins attendre 2020 pour se procurer les Pixel Buds, qui seront mis en vente au tarif de 179 dollars aux Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale