Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec sa nouvelle Box, Free invite Google à la maison

Affadie par un buzz qui l’a quelque peu dépassée, l’annonce secrète de Free concerne finalement une petite box vouée à la diffusion du format TV 4K. Mais pas seulement. L’opérateur a finalement cédé aux sirènes de Google et fait entrer Android TV dans son boîtier, chez ses abonnés et dans son entreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec sa nouvelle Box, Free invite Google à la maison
Avec sa nouvelle Box, Free invite Google à la maison © Iliad

C’est finalement une mini-box adaptée au format 4K et sous Android que Xavier Niel a annoncé ce 10 mars, en invitant la presse à la dernière minute pour une conférence mystère, alors qu’il présentera ses résultats le 12 mars. Le show inspiré du lancement de Free Mobile il y a trois ans a pris un petit goût de déception. Pris à son propre jeu du buzz, l’opérateur a fait en quelques heures seulement l’objet des rumeurs les plus folles, comme le lancement d’un téléphone en marque blanche ou d’un forfait à 10 euros.

Pris comme ses concurrents Orange et SFR/Numericable dans les interminables rumeurs autour d’une possible vente de Bouygues Telecom, et l’annonce en grande pompe au Grand Palais par Orange de sa nouvelle stratégie le 17 mars, l’opérateur a sans doute eu peur d’être oublié. Mais n’est pas Apple qui veut. N’est pas Xavier Niel 2012 qui veut non plus d’ailleurs…

4K et Android TV au programme

La petite et toute plate Freebox 4K, est donc comme son nom l’indique, conçue pour diffuser le format haut de gamme en 3840x2160. Elle intègre la puissance et la connectique idoines avec un processeur double cœur à 1,5 GHz et une connexion HDMI 2.0 capable de diffuser des flux 4K compressés. Mais surtout, cette nouvelle box TV délaisse le Freebox OS made in Free pour embrasser Android TV. Et devenir ainsi "le seul équipement non Google au monde à intégrer Android TV", comme l’a fièrement annoncé Xavier Niel.

Même affadie par le buzz, la démarche n’est donc pas anodine. Comme le patron d’Iliad l’a dit lui-même, il fait entrer Google dans les maisons. Celles de ses abonnés, faut-il comprendre, bien sûr. Ceux-ci disposeront d’un système conçu pour l’accès à toutes les formes de télévision et de vidéo. Et ils auront accès à tous les outils du géant californien comme Google Cast, par exemple, pour diffuser n’importe quel contenu sur sa télévision. Sans omettre l’imposant écosystème Google Play. Pour les abonnés à la Freebox Revolution, il n’en coûtera d’ailleurs que 1,99 euro par mois pour disposer aussi d’une 4K. L’opérateur en a profité pour ajouter deux forfaits mobiles tout compris à celui à 15,99 euros par mois de ses clients fixe.

Un développement collaboratif avec Google

Mais avec cette box, c’est aussi dans sa propre maison que Free invite Google. Sur la scène, au siège de l’entreprise, Xavier Niel l’a rappelé : "c’est ici que nous créons, concevons, dessinons tous nos produits. Nous sommes à la maison, comme nous disons d’ailleurs."

C’est ici que les équipes Free travaillent depuis un an, comme il l’a précisé, en collaboration avec celles de Google au portage d’Android TV sur le boîtier du français. Et qui sait, peut-être Xavier Niel a-t-il, de son côté, partagé quelques secrets avec Google en passe lui aussi de devenir aux États-Unis un opérateur télécoms, avec quelques envies de rupture.

Emmanuelle Delsol

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale