Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec sa nouvelle tablette Surface, Microsoft lorgne les parts de marché d'Apple

Actus Reuters Microsoft a dévoilé le 20 mai une nouvelle version de sa tablette Surface Pro, plus grande mais aussi plus légère. Il espère rattraper son retard sur un marché de l'informatique mobile dominé par l'iPad et le MacBook Air d'Apple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A l'occasion de la présentation de la Surface Pro 3, le directeur général de Microsoft Satya Nadella a souligné que le numéro un mondial des logiciels avait toujours l'intention de produire ses propres matériels même si ses téléphones et ses tablettes sont plutôt boudées par le public.

"Nous ne faisons pas du hardware pour le hardware", a déclaré Nadella. "Nous voulons monter des expériences qui mobilisent l'ensemble des aptitudes de notre société".

Microsoft, qui se veut être dorénavant une société de services et d'équipements, n'a pas beaucoup progressé chez ces derniers, à l'exception de sa console de jeu Xbox.

La Surface, lancée en octobre 2012 et mise à jour l'an passé, a 2% du marché des tablettes, bien loin d'Apple. Microsoft n'a par ailleurs que 3% du marché des smartphones, principalement via Nokia.

Microsoft espère que la Surface Pro 3, dotée du système d'exploitation Windows complet, aura les faveurs à la fois des entreprises et des particuliers lorsqu'ils remplaceront leurs PC portables.

Les responsables de Microsoft ont fait de fréquentes comparaisons avec le MacBook Air d'Apple, ne laissant aucun doute sur le fait que le portable le plus léger d'Apple, dont le prix de base est de 899 dollars, est la machine à battre.

Microsoft "se concentre sur ce qu'il fait de mieux, avec une clientèle de professionnels qui envisagent la tablette comme un prolongement voire un remplacement des PC portables", observe Jack Gold (J. Gold Associates). "Il semble que Microsoft ait enfin compris qu'il ne peut pas concurrencer de front l'iPad d'Apple et qu'il doit de ce fait proposer un service de qualité supérieure aux entreprises".

Les premières réactions sont positives mais les analystes ne voient pas Microsoft se frayer un chemin facilement dans le segment des équipements. "Les probabilités ne sont pas en faveur de Microsoft mais il faut reconnaître que Nadella met le pied au plancher pour gagner des parts de marché dans la tablette, ce qui est primordial", explique Daniel Ives, analyste de FBR Capital Markets.

La nouvelle tablette comporte un écran de 12 pouces, alors que celui de l'iPad n'est que de 9,7 pouces. Elle existe en trois versions, de 799 à 1 949 dollars et les réservations débutent cette semaine.

(avec Reuters)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale