Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec sa techno, Onestock crée des rayons "sans fin" pour les retailers

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le plus frustant pour un client ? La non disponibilité d'un produit ! Pour répondre à cette problématique, la start-up toulousaine Onestock a développé une solution permettant de gonfler "virtuellement" la taille des stocks et ainsi de doper les ventes e-commerce. Explications.

Avec sa techno, Onestock crée des rayons sans fin pour les retailers
L'enseigne de jardin Truffaut utilise les technologies de Onestock. © Capture d'écran

La start-up toulousaine Onestock compte bien profiter du salon Retail Business Technology Expo (RBTE), qui se tiendra à Londres les 2 et 3 mai prochains et auquel elle participe avec Business France, pour renforcer son empreinte sur le marché européen.

 

Cofondée et dirigée par Romulus Grigoras, un ancien chercheur à l'Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit), l'entreprise a développé une technologie permettant à tout marchand d'unifier ses stocks pour pouvoir ensuite les vendre sur différents canaux et répondre à l'attente des clients. "Notre solution permet d'orchestrer les commandes et de choisir le meilleur point d'expédition à travers différents scénarios comme le 'click and collect', le 'reserve and collect' ou encore la prise de commande en magasin et le 'ship from store'", explique l'entrepreneur.

 

Les magasins deviennent des mini-entrepôts

Cette dernière solution permet d'envoyer une commande e-commerce directement depuis une boutique : celle qui se situe le plus près du client ou celle qui dispose du stock le plus important, selon les critères définis par le marchand. Les boutiques se transforment ainsi en mini-entrepôts.

 

Pour unifier les stocks dont dispose un marchand, la technologie de l'entreprise se connecte aux principaux ERP (logiciels de gestion) du marché afin de récupérer l'information dispatchée dans différents silos. Ses algorithmes prennent en compte l'imprécision des stocks et la complexité de la gestion.

 

+20% pour les ventes e-commerce

Le fait de disposer d'une vision globale permet ainsi d'avoir un stock "virtuel" beaucoup plus important. "Nous sommes les spécialistes de l'anti-rupture de stock", se targue l'entrepreneur, qui évoque le concept "d'endless aisle" (des rayons sans fin en français). Cette extension virtuelle aurait un réel impact en termes de business pour les entreprises clientes. "Le fait d'unifier les stocks augmente les ventes e-commerce d'environ 20%", assure Romulus Grigoras. "La frustration principale des acheteurs en ligne c'est la non disponibilité d'un produit, bien avant la facilité d'usage. Or, les retailers ne peuvent pas se permettre de stocker tous les produits, cela leur coûterait trop cher et il y aurait trop d'invendus. L'unification des stocks est donc le rêve de tout marchand", en conclut l'entrepreneur.

 

Des marques et enseignes comme Kaporal, Serge Blanco ou encore Truffaut utilisent d'ores et déjà les solutions de l'entreprise toulousaine. Onestock est aussi active en Italie et au Royaume-Uni, où elle réalise 50% de son chiffre d'affaires. "Nous voulons profiter de notre présence sur le pavillon français du salon RBTE pour toucher de nouvelles marques", confie Romulus Grigoras. Rentable, l'entreprise emploie aujourd'hui une quarantaine de collaborateurs.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale