Avec Samsung, Ingenico accélère dans le paiement mobile

Le leader français des paiements électroniques Ingenico s’associe à Samsung pour proposer des solutions d’encaissement à base de tablette et smartphone. Les premiers fruits de ce partenariat seront visibles au Mobile Word Congress 2014, à Barcelone.

Partager
Avec Samsung, Ingenico accélère dans le paiement mobile

Ingenico accélère son offensive sur le marché en plein développement des paiements mobiles. Dans son offensive, le leader français des paiements électroniques s’associe avec un partenaire de poids : Samsung, numéro un mondial des smartphones et numéro deux des tablettes. Les deux partenaires veulent combiner leurs forces pour proposer aux commerçants et acteurs de la distribution des solutions globales d’encaissement basées sur tablette et smartphone.

Patrice Le Marre, vice-président exécutif d’Ingenico en Asie, Pacifique et Chine, insiste sur la synergie entre les deux parties. "Ingenico est présent auprès des banques et de la grande distribution, Samsung auprès des opérateurs télécoms et d’autres types de marchands, explique-t-il. L’association des deux permet de toucher tous les canaux de distribution dans le monde."

Agnostique sur les moyens de paiement

La complémentarité est aussi technologique. Samsung apporte ses tablettes et smartphones haut de gamme, Ingenico amène ses logiciels de sécurité numérique, ses matériels d’acquisition des paiements, et ses services de gestion des transactions et des flottes de terminaux. Les premières solutions seront construites par combinaison d’une tablette ou un smartphone et d’un module de paiement sans fil Bluetooth. Elles seront présentées au prochain Mobile Word Congress, la grand-messe des mobiles, qui se tient à Barcelone du 24 au 27 février 2014. "Nous sommes agnostiques aux moyens d’émission de paiement, remarque Patrice Le Marre. Ces solutions accepteront tous les moyens de paiement actuels : carte à puce, carte magnétique, sans contact NFC. La tablette ou le smartphone offrira en plus des fonctions de gestion commerciale : stocks, chaîne logistique, etc." Ingenico et Samsung envisagent plus tard l’intégration du module d’acquisition des paiements dans la tablette et le smartphone.

Ingenico voit ces solutions comme un complément aux terminaux traditionnels de paiement électronique pour les démarcheurs de clients à domicile, les livreurs ou les commerçants ambulants. Le français a déjà travaillé avec Apple pour développer un module de paiement mobile adapté à l’iPhone. "Nous avons désormais des partenariats avec les deux leaders mondiaux du marché des mobiles", s’exalte Patrice Le Marre.

Ingenico ne dévoile pas de chiffres sur sa position actuelle et ses ambitions dans les paiements mobiles. Mais les perspectives de marché aiguisent ses appétits, puisque le cabinet ABI Research prévoit la vente de 10 millions de terminaux de paiement mobile en 2015. A comparer au parc de 20 millions de terminaux de paiement traditionnels détenu aujourd’hui par le groupe dirigé par Philippe Lazare.

Ridha Loukil

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS