Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec ses modules Artik, Samsung veut briser la glace avec les fabricants d'objets connectés

Vidéo Samsung a présenté une nouvelle famille de composants taillés pour les objets connectés : Artik. Sigfox et Arduino sont associés au projet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec ses modules Artik, Samsung veut briser la glace avec les fabricants d'objets connectés
Avec ses modules Artik, Samsung veut briser la glace avec les fabricants d'objets connectés © Artik

Comme Intel avant lui, Samsung pose ses billes dans l'internet des objets. Après avoir relancé son système d'exploitation Tizen, qui peut équiper une large gamme d'objets, racheté la start-up SmartThings, créé la plate-forme de gestion des données Sami, le sud-coréen dévoile Artik, une plate-forme software et hardware.

Trois modules (des SOC, systèmes sur une puce, comprenant processeur, mémoire, solution de connectivité, capteurs) sont proposés aux développeurs et fabricants d'objets connectés, avec des fonctionnalités, des configurations et niveaux de consommation énergétique différents. Artik 1, le plus petit (12 millimètres de côté), est dédié aux "wearables". Il embarque notamment un capteur de mouvements sur neuf axes. Artik 5 vise plutôt les objets de la "smart home" et d'éclairage connecté (y compris à vocation industrielle), tandis que l'Artik 10 délivre des performances dignes d'un smartphone, et est capable de gérer l'encodage vidéo.

Faciliter la communication entre objets

Toutes ces puces sont proposées en lien avec des interfaces de programmation, afin que les développeurs puissent facilement développer des applications basées sur les objets créés. Samsung veut ainsi contribuer à réduire la fragmentation de l'écosystème IoT, faciliter la communication entre objets, encourager le développement et le prototypage rapide de nouveaux "devices" intelligents.

Sigfox et Arduino partenaires

Le français Sigfox, qui bâtit un réseau cellulaire bas débit, fait partie des premiers partenaires de Samsung pour le projet Artik. Celui-ci est également compatible avec la plate-forme ouverte Arduino, particulièrement prisée des makers du monde entier. Les acteurs de l'IoT peuvent postuler jusqu'au 31 mai pour intégrer l'alpha test de la plate-forme de Samsung.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale