Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec ses outils numériques d'aide à la décision, Smag prône une "Smart Agriculture" connectée

Filiale du groupe InVivo, la société Smag (ex Maferme-Neotic) propose des solutions numériques d’aides à la décision pour les agriculteurs, dans la conduite de leur exploitation. Elle revendique la première place du secteur en France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec ses outils numériques d'aide à la décision, Smag prône une Smart Agriculture connectée
Avec ses outils numériques d'aide à la décision, Smag prône une "Smart Agriculture" connectée © Capture d'écran

Des lunettes intelligentes pour permettre aux agriculteurs de compter facilement leur troupeau ou de déceler une maladie rapidement sur leur vignoble ? Cela semble encore de la science-fiction. Et pourtant. La société Smag ("Smart agriculture") travaille sérieusement sur des prototypes, qui viendront enrichir son offre de services d’aides à la décision proposée aux agriculteurs.

Cette filiale du groupe coopératif InVivo, qui s'appelait encore Maferme-Neotic jusqu’en janvier, vient d’être distinguée au Salon international du machinisme agricole (Sima), qui se tient jusqu’au 26 février à Paris-Nord Villepinte, pour ses solutions innovantes proposées aux agriculteurs.

Optimiser les fertilisants et réduire les produits phytosanitaires

"L’agriculteur d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui d’il y a quinze à vingt ans. Les technologies numériques d’aides à la décision rentrent dans les mœurs. Mais l’agriculteur a peu de temps et il a besoin d’interfaces pratiques et intuitives", explique Stéphane Marcel, le directeur général de Smag. Le fabricant propose des outils d’aides à la décision "censés leur faire gagner du temps". Au menu : optimisation de la fertilisation de leurs champs, de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires ou anticipation des vêlages du bétail.

"Nous travaillons avec plusieurs partenaires comme Astrium (devenu Airbus Defense and Space, ndlr) ou IGN, qui nous fournissent des données. Nous utilisons également différents capteurs sur les animaux et dans les champs qui nous apportent des renseignements. Nos algorithmes sont chargés ensuite d’analyser toutes ces données et de formuler des préconisations ciblées", détaille Stéphane Marcel. Des interfaces numériques sont ensuite proposées aux agriculteurs, selon leur niveau d’équipements en machines agricoles dans l’exploitation. Les tracteurs et épandeurs équipés de capteurs peuvent cibler spécifiquement dans le champ les morceaux de parcelles à traiter ou travailler. Smag n’entend pas réserver ces services aux seuls agriculteurs. La société propose également ses solutions aux industriels du secteur agricole, comme les semenciers ou les producteurs de vins et spiritueux.

Avec un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2014, Smag revendique la première place des fournisseurs de solutions numériques aux agriculteurs en France, avec 20 000 utilisateurs (et 30 000 en incluant des industriels et négociants), devant le groupe Isagri et Mes p@rcelles, développé par les Chambres d’Agriculture. Il dispose d’un atout majeur pour accélérer son développement : son appartenance à l’union de coopératives InVivo. Les conseillers techniques de chaque entité adhérente sont chargés de proposer les solutions de Smag aux agriculteurs.

Adrien Cahuzac

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale