Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec son "3D printing batch control", Sculpteo se rapproche de la production en série

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A l’occasion du CES, la société française d’impression 3D Sculpteo a présenté un nouveau logiciel permettant le traitement par lots, ce qui permettra à ses clients de fabriquer de plus grandes quantités d’objets et de faire des économies.

Avec son 3D printing batch control, Sculpteo se rapproche de la production en série
Avec son "3D printing batch control", Sculpteo se rapproche de la production en série © Sylvain Arnulf - L'Usine Nouvelle

Sculpteo passe à la vitesse supérieure. Jusqu’ici, la start-up française d’impression 3D se contentait de fabriquer des prototypes ou des pièces en petites quantités. Désormais, les clients peuvent envisager la production de petites séries grâce à un nouveau service : le "3D printing batch control" ou production par lots. Sculpteo a conçu un logiciel permettant aux clients de piloter eux-mêmes leur production et façonner leurs devis en concevant des "batch", des lots, afin d’optimiser les coûts de fabrication.

"La procédure est automatisée, ce qui ne nous empêche pas de répondre au téléphone en cas de besoin", précise Clément Moreau, co-fondateur et directeur général de Scuplteo. "Mais nos clients aiment contrôler le processus de A à Z. L’idée est aussi de réduire le temps de travail à la main".

 


L’impression 3D s’industrialise

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour Sculpteo qui pourra fabriquer des pièces par centaines. De quoi accélérer encore sa croissance : le chiffre d’affaires de l’entreprise a plus que triplé en 2013, et l’équipe dirigeante veut continuer sur ce rythme. La start-up, qui compte 35 salariés, a ouvert un bureau à San Francisco, il y a un an, pour surfer sur le succès de l’impression 3D aux Etats-Unis. Elle réalise environ 40% de son chiffre d’affaires en Amérique du nord.

Au CES de Las Vegas, la start-up est donc un peu chez elle, même si elle fait figure d’OVNI dans la toute nouvelle "3D printing tech zone".  Sculpteo y est la seule entreprise française et surtout la seule société de services, alors que tous ses voisins de salon (parmi lesquels Stratasys, 3D Systems ou Formlabs) sont avant tout des fabricants d’imprimantes 3D. Mais son positionnement est apprécié : quelques heures après la présentation du service "batch control" à Las Vegas, Sculpteo recevait ses premières commandes. Un démarrage encourageant.

Sylvain Arnulf, à Las Vegas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale