Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Sunroof project, Google joue les conseillers en énergie solaire

En croisant différentes données, notamment extraites de son service d'imagerie par satellite Google Earth, Google peut indiquer si le toit de votre maison est propice à l'installation de panneaux solaires. Le service est testé à San Francisco, Fresno et Boston.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Sunroof project, Google joue les conseillers en énergie solaire
Avec Sunroof project, Google joue les conseillers en énergie solaire © google

Chaque salarié de Google a l'opportunité de consacrer 20% de son temps de travail, soit un jour par semaine, à un projet personnel innovant, en lien plus ou moins étroit avec le cœur du métier de l'entreprise. C'est comme cela que sont nées des activités devenues florissantes comme Gmail, Google Actualités ou la messagerie instantanée Google Talk.

 

google donne une note solaire

 

Carl Elkin, ingénieur logiciel chez Google qui travaille habituellement sur les algorithmes du moteur de recherche, a décidé de consacrer son "side project" à une mission ambitieuse : fournir un outil d'aide à la décision simple et efficace aux Américains qui souhaitent investir dans l'énergie solaire. "Le coût des panneaux solaires n'a jamais été aussi bas, écrit l'ingénieur sur le blog "Google Green". J'ai toujours été surpris du nombre de gens qui me disent 'mon toit n'est pas assez exposé pour y installer des panneaux' ou 'le solaire, c'est trop cher pour moi'. Beaucoup d'entre eux loupent certainement une occasion de faire des économies et être plus 'verts'", raconte-t-il.

 

L'homme a donc imaginé l'application web Sunroof. Dans les zones couvertes (pour l'instant San Francisco et Fresno en Californie, et Boston dans le Massachussets), il suffit d'entrer l'adresse de sa maison et le logiciel calcule automatiquement son potentiel solaire. Pour y parvenir, Google s'appuie sur les images satellites haute définition de Google Earth, et croise de nombreuses données d'origines diverses. Il peut ainsi préconiser la surface de panneaux à installer et indiquer le nombre moyen d'heures d'ensoleillement. Et en fournissant des informations sur le montant moyen de sa facture d'électricité, Sunroof donne une estimation de l'économie potentielle.

 

Google dit ainsi promouvoir l'énergie solaire… mais la manœuvre n'est pas totalement désintéressée. L'entreprise peut mettre en relation les internautes qui le souhaitent avec des entreprises partenaires de leur secteur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Nom
23/08/2015 22h04 - Nom

"Google a l'opportunité de consacrer 20% de son temps de travail, soit un jour par semaine, à un projet personnel innovant" > Faux : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/1149161-le-20-time-de-google-selon-marissa-mayer/

Répondre au commentaire | Signaler un abus

David
19/08/2015 14h58 - David

Et la bonne nouvelle c’est qu’on ne va pas devoir attendre que Google vienne nous le proposer en France : un service (français!) équivalent sera disponible sur l’hexagone d’ici la fin de l’année ! www.insunwetrust.solar

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale