Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Uber Lite, l'entreprise de VTC part à l'assaut des pays émergents

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Uber a dévoilé mardi 12 juin 2018 une version plus légère de son application dédiée, pour l'instant, à l'Inde. Uber Lite a vu l'interface de l'application principale repensée afin de faciliter la commande d'un chauffeur.

Avec Uber Lite, l'entreprise de VTC part à l'assaut des pays émergents
Avec Uber Lite, l'entreprise de VTC part à l'assaut des pays émergents © Uber

Uber a dévoilé mardi 12 juin Uber Lite, une application pesant moins de 5 Mo contre les près de 40 Mo actuels. Uber a déjà botté en touche sur les marchés chinois et d'Asie du sud-est en concluant un partenariat avec Didi Chuxing et en cédant ses activités à Grab. C'est sans doute pourquoi il s'accroche dans la conquête du marché très prometteur de l'Inde. Pays avec plus d'un milliard d'habitants et comportant un concurrent local : Ola.

 

Une version simplifiée

Uber Lite est donc une version simplifiée de son application. Avec ses 5 Mo, il suffit de supprimer trois selfies sur son téléphone pour pouvoir l'installer, se targue l'entreprise de VTC. Uber Lite s'adresse aux personnes ayant des connectivités plus faibles et lentes ou moins de data sur leur forfait mobile. Cette nouvelle version garde les fonctionnalités principales de l'application d'origine. Mais l'interface principale a été réinventée et conçue pour simplifier la réservation d'un VTC et la rendre plus rapide.

 

L'application a un temps de réponse de l'ordre de 300 millisecondes, précise Uber dans un communiqué, ce qui assure un temps de réservation des courses très faibles, même avec une faible connectivité. L'application détecte la position du client afin qu'il n'ait pas à taper l'adresse. Si cela n'est pas possible, Uber Lite propose des points de rencontre populaires à partir d'une localisation choisie par l'intéressé.

 

Un paiement en cash

Plus encore, l'application retient les endroits de la ville où la personne va, même lorsqu'elle est hors ligne. Le but ? Lui proposer plus facilement des points de rencontre et de dépose. Plus l'application est utilisée, plus elle apprend et propose ces options avant que la personne n'ait à taper quoi que ce soit, explique l'entreprise de VTC. Uber a aussi supprimé la carte de l'interface principale de l'application. Elle est uniquement proposée en option. Et une barre permettant de suivre la progression du chauffeur devrait rapidement compléter l'application afin de ne pas avoir à charger la carte.

 

 

 

Un détail, et pas des moindres, le paiement se fait uniquement avec du cash, explique TechCrunch. Mais Uber veut ajouter des fonctionnalités de paiement à son application. Et l'entreprise de VTC ajoute vouloir proposer une option de réservation de course hors ligne, sans donner plus d'indication,… Une chose est sûre, avec cette nouvelle version sur mesure afin de séduire les usagers des marchés émergents, Uber devrait très rapidement partir à la conquête de nouveaux pays

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale