Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avostart devient Ekie et pivote vers le B2B

La start-up, qui fournit un service d'assistance juridique reposant sur une plateforme de mise en relation "intelligente" entre clients et avocats, cible désormais le marché de l'entreprise plutôt que les particuliers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avostart devient Ekie et pivote vers le B2B
Avostart devient Ekie et pivote vers le B2B © avostart

Avostart, la legal tech qui proposait une assistance juridique en ligne par abonnement pour les particuliers, change de nom et de positionnement. La start-up devient Ekie, et cible désormais le marché B2B. L'objectif est de proposer aux salariés une assistance juridique comme un nouvel avantage social, au même titre que la complémentaire santé, les tickets restaurants ou le remboursement des transports en commun.

Le service a été testé chez plusieurs partenaires (L’Oréal, Ardian, Contentsquare, LinkedIn, PayFit, Frichti, BNP Paribas…) représentants 50 000 salariés au total. Des développements sont prévus en Belgique, Suisse et Luxembourg, avant d'attaquer l'Allemagne courant 2022 puis l'Europe du Sud.

Transition entamée en 2021
Ekie avait entamé une première transition vers le marché B2B par le biais de partenariats avec le monde de la banque et de l'assurance, qui proposent depuis longtemps des protections juridiques. La start-up avait ainsi noué des accords avec Luko, Assurly et Lydia.

Une stratégie qui a dû se révéler plus efficace pour la société, qui commercialisait au départ ses abonnements mensuels 3 à 9 euros par mois, ce qui nécessitait de faire beaucoup de volume. Depuis, les tarifs ont d'ailleurs augmenté, à partir de 9,90 euros par mois et jusqu'à 19,90 euros par mois avec un engagement de 12 mois (initialement toutes les offres étaient sans engagement).

Ekie repose sur une plateforme de mise en relation utilisant l'intelligence artificielle pour analyser les demandes en langage naturel des clients et les envoyer aux bons interlocuteurs. La promesse est d'obtenir une réponse en 24 heures. Selon Ekie, 100 000 questions ont été posées sur la plateforme depuis avril 2021. La société a levé 2 millions d'euros en juin 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.