Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Axelle Lemaire veut "porter le thème de la ruralité numérique"

Vendredi 16 janvier, la secrétaire d’État en charge du numérique était en visite dans le département de la Haute-Saône à l’occasion du lancement des travaux de la première phase de montée en débit. Elle a tenu à rappeler les enjeux du plan France Très Haut Débit pour les zones rurales.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Axelle Lemaire veut porter le thème de la ruralité numérique
Axelle Lemaire veut "porter le thème de la ruralité numérique" © Pascal Guittet - L'Usine Digitale

TV HD, e-administration via le cloud, multiplication des supports mobiles dans les foyers ayant accès à internet, objets connectés... Ces nouveaux usages n’ont pas de frontières physiques et touchent l’ensemble de la population. La Haute-Saône, département rural d’un peu moins de 250 000 habitants, n’est pas écartée bien au contraire. Avec une population souvent éloignée des principales aires urbaines et donc des services culturels, internet est un formidable outil de désenclavement.

Le conseil général semble l’avoir compris et investit depuis quelques mois dans la montée en haut débit du territoire. Son président, Yves Krattinger, l’affirme, ce chantier "garantira un accès prochain au Très Haut Débit pour tous les habitants du département". 100 millions d'euros vont être engagés par les collectivités pour apporter dès 2020 un accès à des débits de 30 Mb/s à tous les Haut-Saônois.

L’État met 21 millions d’euros sur la table pour aider à financer ce projet, a souligné Axelle Lemaire, vendredi 16 janvier, lors d’une visite à Vesoul. La Secrétaire d’État chargée du Numérique a rappelé son "envie de porter le thème de la ruralité numérique" et déploré le fait de "penser trop souvent le numérique en termes de fracture alors qu'il permet de désenclaver les territoires".

La Haute-Saône en Très Haut Débit

La Haute-Saône est l’un des 21 départements à bénéficier de cette subvention au titre du Plan France Très Haut Débit lancé en 2013 et qui vise à couvrir l’ensemble de l’Hexagone en très haut débit d’ici 2022. Ce plan donne la priorité au déploiement de la fibre optique et s’appuie sur différentes technologies (fibre jusqu'à l’abonné, montée en débit, technologies hertziennes).

Le chantier entamé dès septembre dernier en Haute-Saône s’inscrit dans le Schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN). 1 320 km de fibre vont être posés à travers le département, hors Vesoul et son agglomération.

La technologie de montée en débit a été privilégiée avec l’installation par Orange de Points de Raccordements Mutualisés (PRM) qui consiste à rapprocher la fibre optique des villages et quartiers tout en maintenant la partie terminale du réseau en cuivre. Sur 93 500 prises traitées sur le département, 16 500 seulement seront des prises en FttH garantissant le raccordement en fibre optique jusqu’à l’abonné. Le conseil général a signé avec l’aménageur Orange la commande du 50e PRM.

La montée en débit, une étape vers la fibre pour tous

Quelque 160 sites sont désignés comme prioritaires (entreprises, administrations publiques) et bénéficieront d’un accès direct à la fibre très prochainement. Si la montée en débit associée à la technologie VDSL 2 ne permet pas aux utilisateurs d’atteindre la même vitesse de navigation que la fibre jusqu’au domicile (environ 30 Mbit/s contre près de 300 Mbit/s), c’est un "dispositif qui permet de ne pas perdre de temps et d’améliorer rapidement et considérablement les débits d’abonnés" justifie Yves-André Leroux, directeur Orange Est. D’autant que les coûts d’aménagement sont réduits avec l’usage de la montée en débit via les PRM.

En d’autres termes, c’est un moyen de multiplier les débits internet par 5 pour un grand nombre d’habitants, de façon quasi immédiate et à moindre coût mais ce n’est qu’un point d’étape. Le département souhaite apporter la fibre jusqu’à l’abonné à deux habitants sur trois d’ici 2025. "Nous avons pensé ce déploiement de façon à ce que le jour où nous voudrons raccorder toute la population en fibre très haut débit, cela soit possible", précise Yves Krattinger. Les Haut-Saônois devront donc prendre leur mal en patience avant de pouvoir consommer de la vidéo en très haute définition (4K).

Priorité aux entreprises

Le déplacement de la Secrétaire d’État en Franche-Comté s’est achevé par une visite de l’entreprise Vétoquinol à Magny-Vernois. Le laboratoire pharmaceutique spécialisé dans la santé animale, dont le siège social est implanté à Lure, va bénéficier prochainement d'un accès internet fibré au titre de site prioritaire. Cette petite révolution numérique permettra à cet acteur de taille (1 850 salariés, 300 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013) de rapprocher son siège social de ses filiales réparties dans le monde entier.

Lucie Thierry

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media