Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Back Market lève 450 millions d'euros pour renforcer sa position sur le secteur du reconditionné

Levée de fonds Smartphones, ordinateurs, tablettes… Le spécialiste français des produits reconditionnés Back Market lève 450 millions d'euros. Un apport financier qui va permettre à la licorne de développer de nouveaux services autour de la logistique et de la réparation tout en renforçant son sourcing d'appareils et de pièces de rechange.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Back Market lève 450 millions d'euros pour renforcer sa position sur le secteur du reconditionné
Back Market lève 450 millions d'euros pour renforcer sa position sur le secteur du reconditionné © Back Market

Les levées de fonds avec des montants conséquents s'enchaînent pour les start-up de la French Tech en ce début d'année. Après Qonto, Ankorstore et Payfit, c'est au tour de Back Market. La marketplace de produits reconditionnés a annoncé mardi 11 janvier 2022 avoir levé 450 millions d'euros. Un tour de table bouclé auprès de Sprints Capital, Eurazeo, Aglaé Ventures, General Atlantic et Generation Investment Management. Back Market assure être valorisé 5,1 milliards de dollars à cette occasion.

L'écologie et l'empreinte du numérique
A l'heure où le sujet de l'écologie prend de l'ampleur dans l'actualité et où les entreprises multiplient les annonces sur cette thématique, le secteur du reconditionné tente également de s'imposer dans les modes de consommation. Ce marché, estimé à plus de 80 milliards de dollars, fait miroiter la mise en place d'une filière industrielle d'avenir pour la France, notamment en matière de création d'emplois. A ce sujet, Back Market assure que 78% des 1500 revendeurs sur sa plateforme sont européens, 18% américains et 4% asiatiques. La licorne ajoute travailler avec 650 entreprises françaises.

Au-delà de l'aspect environnemental, le prix toujours plus élevé des appareils électroniques, et tout particulièrement des smartphones, amène beaucoup de consommateurs à se tourner vers les produits reconditionnés. Enfin, la crise des semi-conducteurs qui handicape le marché du neuf a également contribué à la croissance de ces produits d'occasion. La preuve que la marketplace séduit : elle a franchi la barre des 6 millions de consommateurs alors qu'elle n'en comptait que 1,5 million en juillet 2019.

400 recrutements en 2022
Ce secteur reste prometteur malgré l'adoption définitive en France de la redevance copie privé pour les appareils reconditionnés. En mai dernier, les fondateurs de Back Market indiquaient à ce sujet qu'une "menace sans précédent plane sur le modèle économique des reconditionneurs français". Dans un billet de blog, ils expliquaient que "les consommateurs verront leur pouvoir d’achat grignoté par une nouvelle taxe, qui sera d’ailleurs parfois payée deux fois (lors de l’achat du produit neuf, puis à nouveau une fois ce produit vendu reconditionné)". Un coup dur qui n'a pas empêché la licorne de lever à nouveaux des fonds.

Cela ne freine pas non plus ses concurrents, parmi lesquels on trouve Certideal, Recommerce, Refurbed ou reBuy. Avec ce nouvel apport financier, Back Market explique vouloir développer de nouveaux services autour de la logistique et de la réparation. La licorne fondée en 2014 ajoute vouloir "également poursuivre le développement d’une véritable expertise industrielle au profit des vendeurs partenaires comme le sourcing d'appareils et de pièces de rechange, les protocoles de test, la R&D, etc.". Pour l'aider dans son développement, Back Market souhaite recruter près de 400 personnes en 2022 pour atteindre les 1500 salariés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.