Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Badi, l’application qui utilise l'IA pour trouver le locataire idéal, lève 30 millions de dollars

Levée de fonds [Actualisé] Badi, la start-up espagnole qui a pour vocation de faciliter la location ou colocation entre particuliers, a annoncé mi-janvier avoir réalisé une levée de fonds de 30 millions de dollars. Cette annonce intervient huit mois après son lancement à Paris.

mis à jour le 16 janvier 2019 à 18H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Badi, l’application qui utilise l'IA pour trouver le locataire idéal, lève 30 millions de dollars
Badi, l’application qui utilise l'IA pour trouver le locataire idéal, lève 30 millions de dollars © Badi

Badi a annoncé mi-janvier avoir réalisé une levée de fonds de série B de 30 millions d'euros. GoodWater Capital, Target Global, Spark Capital et Mangrove Capital y ont notamment contribué. Avec cet investissement l'application espagnole qui utilise l'intelligence artificielle pour permettre de trouver le locataire ou colocataire idéal souhaite consolider ses services à Barcelone, Madrid, Londres, Paris et Rome et s'implanter dans d'autres grandes villes européennes en commençant par Berlin.

 

Créée en septembre 2015 par Carlos Pierre, entrepreneur diplômé de l’Université IQS à Barcelone, Badi est rapidement devenue l’application n°1 de la colocation en Espagne. Il s’agit d’une plateforme en ligne de location de chambre de longue durée, puisqu’aucune location inférieure à un mois n’est possible. Ce n’est donc aucunement de la location touristique, mais bel et bien une solution pour rendre les villes plus accessibles aux petits portes-monnaies.

 

De la coloc basée sur l'IA et la recommandation

La plateforme compte déjà plus de 700 000 utilisateurs et 100 000 chambres ont été proposées depuis sa création. L’objectif actuel de la société étant d’accroître la communauté, l’offre proposée est entièrement gratuite pour les utilisateurs. Un "freemium business plan" basé sur des services extra pourrait cependant voir le jour à l’avenir.

Réputée pour son système de recommandations nourri  à l'intelligence artificielle, Badi propose une sélection de candidats susceptibles d’avoir des profils compatibles pour vivre en colocation. Les personnes peuvent alors prendre contact pour apprendre à se connaître De quoi faciliter largement la recherche du bon colocataire.

La nouvelle fonctionnalité offerte par l’application est la possibilité de réserver une chambre en colocation depuis n’importe quel pays. Un paiement en ligne sécurisé contribue également à simplifier l’expérience et évite ainsi toute arnaque sur la plateforme. Tout est mis en œuvre pour installer un climat de confiance avec les utilisateurs et rendre leur recherche de colocation la plus agréable possible.

 

Badi développe sa technologie pour améliorer sans cesse l’expérience utilisateur

Forte de son succès en Espagne, la start-up a bouclé une levée de fonds en Série A de 10 millions de dollars en février 2018, menée par Spark Capital. Objectif : amorcer le développement de Badi à l’international, en commençant par Paris et Londres. Le souhait de Carlos Pierre : créer un véritable réseau à l’international, pour permettre aux utilisateurs de se loger, à moindre frais, dans les grandes villes. En plus de marquer le point de départ de l’expansion de la société, de nouvelles fonctionnalités accompagnent cette installation.

Implantée depuis mai 2018 à Paris, l’application y connaît déjà de bons débuts avec déjà 25 000 utilisateurs. Ce succès s'explique notamment par des loyers parmi les plus élevés d’Europe, et de l'ordre de 11% plus chers qu’à Barcelone. Un facteur favorisant la pratique de la colocation. Pour Carlos Pierre, "cette arrivée [à Paris] marque une étape clé de notre stratégie". Le but de la manœuvre : encourager la pratique de la colocation, tout en préparant la start-up à s’implanter dans d’autres marchés, comme les Etats-Unis.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale