Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Baromètre] La digitalisation des RH progresse

Étude Infopro Digital Études a réalisé pour Sopra HR Software et L'Usine Digitale une étude sur l'état de la numérisation des directions des ressources humaines. Il en ressort que la digitalisation n'est plus une question pour les DRH, même si des blocages organisationnels demeurent parfois dans les entreprises. La numérisation a permis de faciliter la collecte d'information, d'optimiser les processus RH et de simplifier le contrôle et la supervision d'informations. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Baromètre] La digitalisation des RH progresse
Les RH c'est aussi des algortithmes...

Ce n'est pas le big bang promis par certains - mais qui les a vraiment crû ? - mais les départements de ressources humaines entrent dans l'ère digitale. Telle est la tendance qui se dégage de l'étude réalisée par Sopra HR Software et Infopro digital études et L'Usine Digitale.Un cinquième des entreprises interrogées estime avoir un bon niveau de maturité en ce domaine. Un gros tiers (34 %) est neutre sur le sujet. Par soustraction, moins de la moitié (39 %) estiment ne pas avoir encore atteint cette maturité.

 

Digitaliser c'est automatiser

L'étude montre que le digital est d'abord un puissant levier pour l'automatisation des tâches administratives au sens large. Ainsi 60 % des entreprises interrogées indiquent les outils digitaux les assistent pour la gestion de la paie et des déclaratifs, 58 % pour la gestion administrative des RH et 56 % pour la gestion des absences et la planification de la main d'oeuvre. Pour des activités plus "nobles", les outils digitaux restent encore à la périphérie : c'est notamment le cas de tout ce qui concerne la relation avec le collaborateur (citée par 14 %), l'intégration des collaborateurs (23 %) ou la mobilité interne (25 %). 

 

 L'impact des outils digitaux va plus loin. En effet, grâce à eux, les départements RH peuvent se lancer dans de nouvelles missions. 75 % citent l'analyse des données RH dans les nouvelles missions permises par les outils numériques. 61 % évoquent l'optimisation de l'expérience collaborateur, 56 % l'utilisation des réseaux sociaux externes, 50 % le marketing RH. 

 

Automatiser pour Optimiser

Ces résultats sont cohérents avec la liste des bénéfices attribués aux outils numériques dans le domaine des RH. 65 % des entreprises interrogées répondent qu'ils ont facilité la collecte d'informations, 54 % qu'ils participent à l'optimisation des process RH et 41 % qu'ils simplifient le contrôle et la supervision d'informations. Derrière, on trouve développer la marque employeur (35 %), améliorer l'expérience collaborateur (33%) , fluidifier la communication interne (30 %). 

 

Malgré tous ces avantages, les entreprises doivent faire avec des freins organisationnels. En moyenne, les RH interrogés en citent trois. Les plus cités sont les outils actuels, le système d'informations RH inadapté (49 %), le manque de moyens financiers (41 %), la résistance culturelle (38 %), le manque de ressources et ou de compétences en interne (38 %),et ex-aequo à 35 % le manque de soutien de la direction générale d'un côté et le manque d'implication des managers de l'autre. 

 

Des champs de plus en plus variés

Quels que soient ces blocages, des projets RH sont dans les cartons, prêts à être déployés. Si 55 % des répondants ne prévoient pas de recourir à des algorithmes d'intelligence artificielle adaptés aux RH, 54 % sont dans la même situation pour les chatbots RH. En cours de réflexion, on trouve dans l'ordre décroissant une "solution digitale au service de l'engagement collaborateur" (34%),  suivi du big data et analytique RH (26%) et la solution "digitale de qualité de vie au travail ou bien être". 

 

En cours de déploiement, le tiercé se compose, la dématérialisation des documents RH (19 %), big data et analytique (13%) et la "solution digitale au service de la RSE (12 %). Les trois solutions déjà déployées le plus fréquemment citées sont la dématérialisation des documents RH (38 %), le portail ou espace RH (29%) et la "digital workplace de l'entreprise" (24 %). 

 

Après avoir contribué à numériser les fonctions administratives, on voit que le digital va vers des territoires plus complexes et stratégiques, comme le recrutement ou l'accueil des nouveaux salariés.Les technologies utilisées pour cela se sophistiquent : de plus en plus d'entreprises s'intéressent au big data ou encore à  l'intelligence artificielle. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media