Beat Saber est le premier jeu en réalité virtuelle à dépasser le million d'unités vendues

Le jeu indépendant Beat Saber, fruit du travail d'un petit studio tchèque, s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires moins d'un an après son lancement. Il s'agit d'une étape majeure pour le marché de la réalité virtuelle, alors que 2019 s'annonce comme une année déterminante pour sa croissance.

Partager
Beat Saber est le premier jeu en réalité virtuelle à dépasser le million d'unités vendues

Le jeu vidéo Beat Saber a dépassé le million d'unités vendues au cours du mois de février, d'après un communiqué envoyé par son développeur ce 14 mars. Il s'agit d'une étape importante pour le marché de la réalité virtuelle car Beat Saber est le premier jeu VR à passer ce cap. Avec un prix de 19,99 euros, cela représente environ 20 millions d'euros de revenus (mais dont les boutiques d'applications prélèvent au moins 30%). Ce succès est d'autant plus impressionnant qu'il est le fruit d'un petit studio tchèque indépendant, Beat Games. Basé à Prague, il compte moins de dix employés.

Plus d'un million de ventes en moins d'un an

Beat Saber a par ailleurs dépassé le million de ventes (toutes plates-formes confondues) en moins d'un an, son lancement sur PC ayant eu lieu le 1er mai 2018. Il s'était alors écoulé à 50 000 exemplaires en moins d'une semaine, et avait passé le cap de 100 000 unités en moins d'un mois. Il est sorti sur PlayStation VR dans un second temps, le 20 novembre 2018. Il figurera également de façon proéminente au lancement du casque autonome Oculus Quest, dont la sortie est imminente.

Un jeu musical simple, immersif et intuitif

Le principe de Beat Saber est simple. C'est un jeu de rythme qui se déroule sur fond de musique électronique. Chaque niveau correspond à un morceau spécifique. L'utilisateur tient un "sabre laser" dans chaque main, l'un bleu, l'autre rouge. Il doit trancher des blocs colorés (correspondant aux "beats" de la chanson) qui arrivent vers lui dans la bonne direction et avec la bonne main pour engranger des points, toute en évitant certains obstacles en se baissant ou en faisant des pas de côté. S'il rate trop de blocs, la partie est terminée.

salles d'arcade et contenus additionnels

La popularité du jeu s'est bâtie de manière virale sur YouTube et Twitch, sans vraie campagne marketing. Elle est due en bonne partie au logiciel de streaming en réalite mixte LIV, qui permet d'intégrer une vidéo d'un joueur dans l'environnement virtuel du jeu (comme dans la vidéo ci-dessus). Beat Games s'attaque désormais aux salles d'arcade, particulièrement adaptées à son jeu. Le développeur continue aussi de capitaliser sur son succès avec la sortie ce 14 mars d'un premier pack de musiques additionnelles pour son jeu. Baptisé "Monstercat Music Pack Vol. 1", il regroupe dix morceaux du label canadien Monstercat et est vendu 12,90 euros.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS