Beem Energy lève 7 millions d'euros pour élargir son expertise dans l’autoconsommation solaire

La start-up nantaise Beem Energy a développé un kit de panneaux solaires pour démocratiser l’autoconsommation solaire. Elle vient de lever 7 millions d'euros pour lancer d’autres produits complémentaires.

Partager
Beem Energy lève 7 millions d'euros pour élargir son expertise dans l’autoconsommation solaire
Le kit modulable de Beem s'installe en toute autonomie.

Un an après son lancement commercial, la start-up nantaise entend déjà franchir une nouvelle étape dans son développement. Beem Energy annonce ce lundi 18 octobre avoir bouclé une seconde opération financière de 7 millions d'euros, la start-up avait déjà réuni 2 millions d'euros en 2019, auprès notamment d’Imagination machine, le start-up studio du californien Rob Spiro désormais installé à Nantes.

Cette enveloppe de 7 millions d'euros est abondée par différents fonds d’investissements (360 Capital, Alter Equity, BNP Paribas Développement), Bpifrance et cinq business angels. "Ce sont des investisseurs aux profils et expériences diversifiées venant de Crisp, Drivy, Dreem ou encore David Sloo, un ancien de Nest", détaille Ralph Feghali, aux commandes de Beem Energy avec Pierre-Emmanuel Roger et Arthur Kenzo.

Développer un écosystème autour du photovoltaïque
En 2019, la levée de fonds avait permis à Beem Energy de lancer la production et la commercialisation d’un premier produit : un kit modulable solaire permettant, à tout à chacun, de produire chez soi, sa propre électricité directement utilisable un micro-onduleur. Initialement vendu en ligne, le kit Beem est aussi référencé depuis mars 2021 chez Leroy Merlin et Boulanger.

Mais la start-up n’entend pas s’arrêter là. "L’objectif, c’est d’étendre notre gamme avec d’autres produits hardware et software, pour développer un écosystème plus large autour du suivi, de la production et du stockage de l’énergie, toujours dans une logique d’économie." Le prochain produit de Beem sortira courant 2022.

Les marchés européens
Financièrement renforcée, Beem Energy entend aussi, parallèment à ses démarches en France, s’engager dans des démarches pour commercialiser son offre en Europe. Trois pays sont visés, dans un premier temps : l’Italie, la Suisse et l’Allemagne. "Nous voulons passer à la vitesse supérieure pour devenir demain un acteur européen incontournable dans la gestion de l’énergie à la maison", projette Ralph Feghali.

Toujours installée à la Cantine de Nantes, la start-up dispose également d’un atelier en périphérie de Nantes, d’où elle gère l’assemblage, la finalisation et l’expédition des produits, s’appuyant sur différents fournisseurs en France et en Asie. Beem Energy regroupe aujourd’hui 12 salariés. L’équipe est amenée à doubler dans l’année.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS