Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bertelsmann sort du commerce électronique. Vodafone prépare une offre sur SFR. La sidérurgie européenne va mieux. Sun souffre toujours. Des Renault à taux zéro en Allemagne...

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Washington a perdu une bataille commerciale face à l'Europe: l'OMC autorise l'Union Européenne à infliger aux Etats-Unis une sanction record de 4 milliards de dollars, liée à des avantages fiscaux accordés aux exportateurs américains. En fait, explique La Tribune, cette possibilité offerte à l'UE peut servir de moyen de pression dans les divers conflits entre l'Europe et les Etats-Unis (sur l'acier notamment). Mais quand l'affaire prend de telles proportions, les deux camps ont plutôt intérêt à la régler à l'amiable.

Bertelsmann cherche à se débarrasser de son commerce électronique, rapporte le Wall Street Journal Europe. Un changement de cap significatif pour le groupe allemand des medias, qui veut céder bol.com (90 millions d'euros de chiffre d'affaires), sa boutique en ligne de livres et de disques. L'acquéreur pourrait être Amazon.com. Bertelsmann veut aussi vendre sa participation de 35% dans Barnes&Noble.com, le libraire en ligne américain.

Vodafone prépare une offre sur SFR, affirme le Financial Times.  L'opérateur britannique, qui contrôle déjà 30% de SFR, pourrait faire une offre estimée à 12,3 milliards d'euros, avant la fin du mois. La France est le seul grand pays européen dans lequel Vodafone ne contrôle pas encore son activité de téléphonie mobile. Mais Vivendi, jusqu'à maintenant, affirme vouloir garder ses parts dans SFR.

Le pire semble passé dans la sidérurgie européenne, estiment Les Echos. Arcelor, le groupe né de la fusion entre Usinor, Arbed et Aceralia, a publié des résultats en nette progression : un bénéfice net de 115 millions d'euros au second trimestre, contre une perte de 22 millions au premier. L'ensemble du premier semestre reste en retrait par rapport aux chiffres de 2001, mais la tendance est positive, quelques jours après les résultats également optimistes de ThyssenKrupp.

TotalFinaElf s'est engagé à créer 1000 emplois à Toulouse, pour compenser la fermeture de l'usine AZF,  et des deux tiers de la SNPE toulousaine, annoncent Les Echos. Sont prévus : une usine de panneaux solaires de Total Energie, filiale commune de Total et EDF, une participation à un institut européen de la sécurité industrielle, et une cité des biotechnologies (start-up et laboratoires), sur le site même d'AZF.

Nestlé et Cadbury auraient entamé des discussions informelles pour se partager les marques du confiseur américain Hershey, indique le Financial Times. Un partage qui éviterait à Nestlé d'encourir les foudres des autorités antitrust américaines. Mais l'opération rencontre de toutes façons une opposition politique locale dans l'état de Pennsylvanie.

Informatique : Sun ne se remet toujours pas de la crise de l'Internet. Le constructeur informatique a revu à la baisse l'estimation de ses ventes pour le trimestre en cours, indique La Tribune. Les ennuis de Sun ont commencé il y a dix-huit mois, avec la baisse des commandes de serveurs et stations de travail liées au développement d'Internet.

La menace de grève s'éloigne chez Boeing, au moins temporairement : les représentants des 25.000 techniciens ont  accepté une trêve de 30 jours, le temps pour la direction et les syndicats de discuter séparément avec des médiateurs fédéraux, indiquent Les Echos.

Apprenez enfin que Renault va offrir des financements à taux zéro en Allemagne, afin de gagner des parts de marché. Renault détenait  6,2% du marché allemand au premier semestre 2002. C'est dans Les Echos.

A demain !

 
media