Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bientôt une solution de paiement unique pour différents moyens de mobilité sur l'app SNCF

mis à jour le 09 novembre 2018 à 09H56
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

VTC, vélo en libre-service, taxi,… e-voyageurs SNCF veut faire de l'app SNCF une application multimodale avec possibilité de paiement unique pour tous les moyens de mobilité. Allant dans ce sens, elle a annoncé lundi 5 novembre 2018 un partenariat avec Natixis Payments et devrait annoncer le nom de ses partenaires au printemps 2019.  

Bientôt une solution de paiement unique pour différents moyens de mobilité sur l'app SNCF
Bientôt une solution de paiement unique pour différents moyens de mobilité sur l'app SNCF © Julien Philippy

La SNCF veut lancer une première version de son Assistant personnel de mobilité au printemps 2019. Via cette application unique, il sera possible de s'informer, réserver, payer et valider ses mobilités. Dans cet objectif, e-voyageurs SNCF (voir encadré) a annoncé lundi 5 novembre 2018 le choix de Natixis Payments pour offrir aux clients une solution unique et sécurisée de paiement sur l'application SNCF.


Natixis a développé la plate-forme digitale S-money qui gérera les encaissements et les reversements de fonds vers des tiers. Concrètement cela signifie qu'au-delà des moyens de transports proposés par la SNCF elle-même, il sera possible de payer d'autres moyens de mobilité sur cette même application.

 

Au printemps 2019

e-voyageurs SNCF va annoncer au printemps 2019 la première concrétisation de ses partenariats avec des acteurs extérieurs à la SNCF. "VTC, vélo en libre-service, taxi, solution de parking et bus : au moins un acteur dans chacun de ces secteurs sera présent sur l'application", assure à L'Usine Digitale Alexandre Viros, le directeur général d'e-voyageurs SNCF. Et "des acteurs majeurs" devraient être présents, ajoute-t-il sans en dire plus. Il sera ainsi possible de payer sa course de VTC ou ses 30 minutes de vélo directement via l'application SNCF sans que celle-ci ne renvoie vers une application tierce que l'utilisateur devrait télécharger et sur laquelle il devrait s'inscrire.

Qui est e-voyageurs SNCF ?

e-voyageurs SNCF est un nouvel ensemble dont la création a été annoncée le 16 octobre 2018 par la SNCF. e-voyageurs SNCF regroupe toutes les forces digitales du groupe SNCF orientées vers le client, soit le site conversationnel OUI.sncf, l'application SNCF et l'usine digitale e-voyageurs Technologie (anciennement VSCT). OUI.sncf apporte son savoir-faire sur le e-commerce. Avec 16 millions de visiteurs uniques par mois, 70 millions de billets vendus sur les neuf premiers mois de l'année 2018 et 33 millions de trajets différents proposés, OUI.sncf est le premier site de e-commerce français. L'application SNCF apporte ses connaissances dans l'accompagnement voyageur multimodal. Avec plus de 12 millions de téléchargements pour 40 millions de visites par mois, l'application est capable de donner des informations en temps théorique et réel sur l'ensemble du territoire français. Et e-voyageurs technologie apporte sa force en termes de compétences et de puissance technologique avec ses 1 000 ingénieurs spécialisés en data analytics, intelligence artificielle ou encore traitement automatique du langage nature.Texte

 

 

Comment convaincre les différents acteurs de la mobilité ? Tous veulent garder la main sur leur clientèle et faire de leur marque et leur application le premier choix des citoyens pour se déplacer. e-voyageurs SNCF met en avant sa force de frappe. "Avec 12 millions de téléchargements et 40 millions de visites par mois, l'application de la SNCF peut attiser les convoitises", assure Alexandre Viros. SNCF est "une marque de confiance" pour les usagers, ajoute-t-il. A savoir si cela sera réellement suffisant pour convaincre des acteurs majeurs de la mobilité.

 

Vers des titres de transports dématérialisés

Mais avant d'en arriver-là, e-voyageurs SNCF fait différentes mises à jour de l'application SNCF "pour mettre le client au centre et y permettre plus d'éléments de personnalisation", annonce Alexandre Viros. Depuis début novembre, si l'utilisateur l'autorise, l'application va repérer les gares utilisées et les trajets réguliers réalisés par la personne. L'objectif ? Que l'application ressemble à l'utilisateur et puisse le prévenir en cas de problème sur son trajet.

 

La nouvelle version compile aussi des informations en temps réel et multimodales sur 11 agglomérations : l’Île-de-France mais aussi Lille, Bordeaux, Amiens, Quimper, Orléans, Montargis, Blois, Dreux, Clermont-Ferrand et Bayonne. Ainsi, l'application peut "proposer des trajets alternatifs", déclare Alexandre Viros. Une option déjà disponible depuis longtemps sur des applications comme Citymapper…

 

 

Enfin, e-voyageurs SNCF doit s'occuper de développer le paiement unique évoqué ci-dessus et l'utilisation du NFC pour parvenir à dématérialiser les titres de transports et permettre leur enregistrement sur les smartphones. L'application SNCF propose déjà aux utilisateurs du réseau Star à Rennes une telle option qui est aussi testée avec le Navigo Lab en Ile-de-France. Le développement technique de cette expérimentation a été fait par Wizway Solutions, une joint-venture créée par la SNCF, la RATP, Orange et Gemalto. Mais pour le déploiement à grande échelle d'une telle solution, il va falloir être patient.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale