Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Big data, ce n'est pas du charabia !

mis à jour le 23 octobre 2014 à 15H32
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour sa première formation, l'institut FaberNovel nouvellement créé a consacré une matinée à sensibiliser des cadres du public et du privé aux enjeux de la révolution big data.

Big data, ce n'est pas du charabia !
Big data, ce n'est pas du charabia ! © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

"Savez-vous ce qu'est un framework ? Connaissez-vous Hadoop ? Et le RTB ?" Pour des connaisseurs des subtilités du numérique en général et du big data en particulier, les réponse à ces questions sont évidentes. Pas forcément pour des cadres de grands groupes ou d'administrations qui doivent se tenir informés sur une multitude de sujets. Pour leur fournir des clés de compréhension, FaberNovel a créé un Institut qui propose des "learning expeditions", des master class et une "Innovation academy". Cette nouvelle entité, spin-off de l'agence d'innovation, organisait sa première formation sous ses propres couleurs le 15 octobre. Au programme : une introduction au big data.

ne pas ajouter "du flou au flou"

Quel meilleur sujet pour mettre en œuvre la philosophie de l'institut ? Car le big data est typique du sujet IT que l'on croit connaître, qu'on brandit comme un "buzzword" ou un élément de langage imposé et dont on connaît finalement mal les tenants et aboutissants. Une séance de pédagogie s'imposait donc. "Il y a un devoir d'explication, car les attentes sont gigantesques autour du big data, mais les enjeux sont souvent mal compris, juge Jeremy Harroch, CEO de Quantmetry, consultant en data science. Cela tient au fait que le sujet est compliqué, car il englobe du hardware, des algorithmes, des connaissances scientifiques pointues. Et puis tout le monde dit faire du big data, ça fait bien sur un CV ou sur un site web. Mais ça ajoute du flou au flou".

être "Data-ready" ou "Data Driven"

Impossible de tout savoir sur le sujet en une demi-journée. Le parti-pris de Faber Novel est de fournir aux cadres participants (venus de GDF-Suez, Veolia, du Ministère de l'Intérieur ou du Numa, l'un des lieux de référence du numérique à Paris) un socle de connaissances de base. "De quoi leur permettre de parler le même langage que des développeurs ou acteurs de l'IT", précise Anselme Jalon, Research & Content director à l'Institut FaberNovel. Les éléments technologiques ou marketing ont été illustrés par de brèves études de cas, pour allier théorie et pratique. Une fois les bases posées, le vaste sujet des données est tout de suite moins intimidant. "La mise en application du big data à l'échelle d'un projet ou d'une entreprise, ça fonctionne bien, commente Jérémy Harroch. Mais ce n'est pas un objet que l'on prend sur une étagère simplement et qui va produire des effets immédiats".

Plus que des connaissances techniques, l'Insitut Faber Novel a tenté de donner envie aux participants d'adopter une culture "data driven", de "prendre possession de leurs données et de leurs technologies", glisse le consultant de Quantmetry. "La data, c'est notamment  un outil pour faire dialoguer les équipes marketing et le service informatique", argumente-t-il. Un levier pour impulser le changement dans l'entreprise… à condition d'être "data-ready".

Faber Novel, et maintenant son Institut, ont déjà accueilli cinq "data lab" et donné envie à des dizaines de dirigeants de se saisir du sujet. L mouvement ne fait que commencer...

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale