Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Biolog-id, la start-up qui connecte les produits sanguins, lève 7 millions d'euros

Levée de fonds Biolog-id, experte en solutions de traçabilité par RFID (identification par radio fréquence) pour les produits sanguins, lève 7 millions d’euros pour accélérer son développement à l’international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Biolog-id, la start-up qui connecte les produits sanguins, lève 7 millions d'euros
Un concentre? de globules rouges va e?tre e?quipe? de la puce de Biolog-id. © François Guenet

Installée à Bernay dans l’Eure, Biolog-id (8 millions d’euros de chiffre d’affaires ; 38 salariés permanents ; 70 brevets) experte en solutions de traçabilité par RFID pour les produits sanguins, boucle une levée de fonds de 7 millions d’euros auprès de Xerys Gestion. L’entreprise qui se présente comme "la référence mondiale pour la traçabilité des produits de santé sensibles" veut mettre l’accent sur l’international qui représente 45 % de son activité aujourd’hui.


Biolog-id conçoit, développe et commercialise des solutions de gestion et de traçabilité pour les globules rouges et les plaquettes destinés à la transfusion. Elle propose aussi des solutions de traçabilité pour le plasma destiné au fractionnement (fabrication de médicaments). En marge des produits sanguins, Biolog-id conduit une expérimentation avec l’institut Curie (Paris) sur une puce RFID pour les préparations injectables de chimiothérapie, l’enjeu de traçabilité étant le "chemin" entre la pharmacie centrale d’un hôpital et un malade.


Les développements à l’international vont concerner en premier lieu les globules rouges et les plaquettes destinées à la transfusion. "Pour les globules rouges, nous sommes déjà présents en Italie, Suisse, Mexique et Inde et nous avons des projets en Amérique du sud, en Malaisie, en Indonésie et aux Etats-Unis, pays ou nous prévoyons d'ouvrir une filiale à la fin du premier trimestre 2017", confie la direction de Biolog-id.

 

Poches de sang et de plasma connectées

L’entreprise entend aussi proposer se développer dans les solutions de traçabilité pour le plasma destiné au fractionnement, ce en partenariat avec le groupe français LFB installé aux Ulis (Essonne) ; cette société de droit privé détenue par l’Etat produit des médicaments dérivés du plasma : albumine, facteurs de coagulation et immunoglobulines d’origine humaine.


"Pour les globules rouges comme pour le plasma, nous proposons des solutions de traçabilité qui s'adaptent aux systèmes informatiques des établissements du sang et hôpitaux des pays concernés ; nous travaillons avec des partenaires sur place et nos équipes installent des réfrigérateurs intelligents et des solutions informatiques permettant la traçabilité des poches, qui sont de fait des objets connectés", souligne la direction de Biolog-id.


En avril 2015, Biolog-id avait conclu un partenariat stratégique avec le groupe LFB (qui a en France, l’exclusivité du fractionnement du plasma issu des dons bénévoles) pour la mise en place d’une solution de traçabilité par RFID sur l'ensemble des poches de plasma. Ce partenariat associe en amont l’Etablissement français du sang (EFS) qui collecte le plasma dans ses centres régionaux. Cette utilisation à très grande échelle du RFID pour sécuriser et tracer un composant sanguin avait été présentée par Jean-Claude Mongrenier, président de Biolog-id, comme une « première mondiale ».

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media