Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Biométrie] Plus besoin de passeport pour passer la douane en Australie

Vu ailleurs Le gouvernement australien annonce la mise en place de bornes d’authentification biométrique dans ses aéroports. Pour passer la douane, les voyageurs étrangers pourront garder leur passeport en poche. Explications.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Plus besoin de passeport pour passer la douane en Australie, votre oeil suffira !
Les premières bornes d’authentification biométrique dans les aéroports australiens devraient être mises en place dès juillet 2017 à l'aéroport de Canberra © Bidgee/WikiCommons

Fini la queue pour passer la douane en Australie. Fini aussi le cachet traditionnel qui alimente les pages des passeports des grands voyageurs. Le gouvernement australien travaille sur un nouveau procédé de "self checking" basé sur la biométrie. Autrement dit, plus besoin de passeport ni d’intervention humaine : le système permettra d’authentifier le voyageur par reconnaissance faciale, par l’iris et/ou par les empreintes digitales.


Un déploiement à grande échelle

L’Australie a prévu l’implantation de ces bornes d’authentification automatique dès cette année dans ses aéroports. A commencer par le petit aéroport de Canberra, la capitale, en juillet 2017, puis Sidney et Melbourne en novembre 2017, avant un déploiement complet en mars 2019. Objectif : que 90% des voyageurs étrangers bénéficient de cette nouvelle technologie d'ici 2020. Ce nouveau système devrait également remplacer les bornes dédiées aux passeports électroniques actuellement en place, les SmartGates, installées il y a une dizaine d'années.

Si des essais similaires ont déjà été menés aux Etats-Unis, dans les aéroports de Washington et de New York, et en Norvège, à l’aéroport d’Oslo, un déploiement à une telle échelle serait une première. Baptisé Fairfax, le projet serait évalué à 67 millions d'euros investis sur 5 ans.

 

Plus de sécurité, plus de fluidité... et plus de données

Dédiée aux vols internationaux, cette nouvelle technologie permettrait aux voyageurs de quitter l’aéroport aussi facilement que pour un vol interne. Et donc de gagner en sécurité et en fluidité.
Un moyen aussi pour le gouvernement de récupérer plus aisément les données des voyageurs étrangers. Ce projet fait en effet suite à une loi controversée de 2015 qui donne au gouvernement une plus grande capacité de recueillir des informations biométriques auprès des citoyens, des voyageurs étrangers et des mineurs dans les aéroports australiens…

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale