BlackBerry n'est plus à vendre, Fairfax reste son premier actionnaire

Coup de théâtre ce 4 novembre : BlackBerry décide de rester indépendant, et renonce à être vendu. Le constructeur canadien va mener une augmentation de capital à hauteur d'1 milliard de dollars. Les investisseurs seront emmenés par le financier Fairfax, qui restera le premier actionnaire de l'entreprise.

Partager
BlackBerry n'est plus à vendre, Fairfax reste son premier actionnaire

Qui de Facebook, Lenovo, Cisco, Google ou Sap va racheter BlackBerry ? Finalement, aucun d'entre eux, dans l'immédiat. Le constructeur canadien de smartphones a conçu un plan de sauvetage lui permettant de rester indépendant.

un milliard de dollars sur la table

Le fonds d'investissement Fairfax avait émis une offre d'achat qui expirait ce 4 novembre. Le groupe financier a finalement décidé de renflouer, plutôt que racheter, le groupe canadien en difficultés. Il a fédéré des investisseurs à ses côtés pour assurer la recapitalisation de l'entreprise à hauteur d'un milliard de dollars. Sur ce montant, le financier canadien (qui était déjà actionnaire de BlackBerry à hauteur de 10%) mettra 250 millions de dollars sur la table, indique l'AFP.

Le financement se fera sous forme d'une augmentation de capital convertible en actions au prix de 10 dollars l'action. Le cours du titre BlackBerry se trouvait le 1er novembre en dessous de 8 dollars.

nouvelle direction

BlackBerry a par ailleurs indiqué que le patron actuel Thorsten Heins serait remplacé par John Chen, qui va assurer l'interim. L'action de BlackBerry s'est effondrée dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse de New-York : le titre a perdu près de 20%.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS