Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Blocs&Cie, la start-up venue de l'aéro qui drague les assureurs et mutuelles

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Blocs&Cie a développé une solution blockchain qui permet aux assurances et mutuelles de ne pas rompre leur flux de traitement numérique lors de la gestion des documents justificatifs. Un moyen de réaliser d'importants gains de productivité, assure la start-up dont le fondateur accumule de nombreuses années d'expérience... dans l'aéronautique.   

Blocs&Cie, la start-up venue de l'aéro qui drague les assureurs et mutuelles
Blocs&Cie fait partie de la première promotion du Swave. © Juliette Raynal pour L'Usine Digitale

Créée en 2017, Blocs&Cie a récemment rejoint Le Swave, le nouvel incubateur parisien dédié à la fintech durable et responsable. La start-up est née de dix années d'expérience dans le développement d'applications blockchain pour la traçabilité de processus sensibles (supply chain, maintenance) dans le secteur de la défense et de l'aéronautique. 

 

Quel rapport avec le monde de la finance auquel s'attaquent les fintechs ? "Nous développions du hardware qui intégrait des solutions de traçabilité. Cette activité s'est arrêtée mais cela nous a permis d'acquérir un solide savoir-faire dans les technologies de la blockchain et surtout d'identifier pour quels types d'applications cette technologie répond à un vrai besoin", répond Nicolas Reffé, président de Blocs&Cie.

 

Jusqu'à 100 millions d'euros de perte de productivité par an

Selon lui, les assureurs, mutuelles et banques figurent parmi ces domaines d'application de la blockchain à fort potentiel. "Nous avons une vraie traction dans les domaines de l'assurance et des mutuelles car nous ne vendons pas de la blockchain mais des gains de productivité sur le back office", explique l'entrepreneur.

 

"Dans ce secteur, l'exigence réglementaire nécessite de fournir un certain nombre de justificatifs sous format papier. Cette spécificité crée une rupture dans le flux de traitement digital et cette rupture coûte chère. Cela représente entre 70 et 100 millions d'euros par an pour une compagnie d'assurance de taille moyenne", poursuit l'entrepreneur.

 

Cinq premiers clients potentiels

La solution blockchain mise en place par Blocs&Cie se présente comme une solution de confiance numérique. Les contenus documentaires capturés au fur et à mesure des échanges par emails alimentent directement la plate-forme blockchain. "La solution blockchain permet d'automatiser la vérification et la prise de décision dans le back office et d'avoir une traçabilité à valeur probante, explique Nicolas Reffé. Nous pouvons automatiser tous les processus de vérification car nous sommes capables de faire un audit en temps réel".

 

Blocs&Cie envisage de commercialiser sa solution à travers une plate-forme en ligne et sous un modèle de licence. Elle est actuellement en discussions avec trois assureurs et mutuelles et deux banques. La jeune pousse emploie cinq collaborateurs et finalise une première augmentation de capital de 600 000 euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale