Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bluekango investit six millions d'euros dans son siège de Rennes

Fondée à Rennes en 2002, Bluekango édite un logiciel de management des process QHSE. S’il est aujourd’hui déployé à l’international, la société entend conserver son ancrage breton où elle investit six millions d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bluekango investit six millions d'euros dans son siège de Rennes
Bluekango fait état de 3 500 clients et revendique 1,3 millions d'utilisateurs. © Bluekango

A Rennes, Bluekango vient de lancer la construction d’un nouveau siège social. Budget ? Six millions d'euros. Le site de 2 250 m² est dimensionné pour 250 salariés. Car les effectifs de la société, qui déploie depuis 2002, un logiciel permettant aux entreprises de digitaliser leurs process de qualité, d’hygiène, de sécurité et d’environnement, sont en pleine croissance.

"Nous sommes aujourd’hui une centaine de salariés, dont 75 basés à Rennes. Sur l’année 2020, environ 25 personnes ont été embauchées", détaille Jean-Marc Briand, le président de Bluekango. En fonction du développement, 25 à 70 recrutements sont anticipés sur 2021. Via ses filiales, ses agences ou par le biais de partenaires, Bluekango est aujourd’hui présent dans 10 pays.

L’entreprise, qui a déjà une filiale à Montréal avec 10 salariés, envisage d’autres implantations similaires en Europe ou en Asie, notamment pour renforcer ses services d’assistance 24h/24h. Mais elle compte rester ancrée à Rennes. "Notre équipe R&D regroupant aujourd’hui quarante salariés, tout comme notre hotline sont installées ici. Notre siège sera aussi une vitrine pour nos clients et nos partenaires", précise le dirigeant, membre de l’association Produit en Bretagne.

3500 clients et une croissance de 26%
Discret sur les chiffres de Bluekango, Jean-Marc Briand mentionne un portefeuille de 3 500 clients avec une croissance de l’activité de 26 % sur l’exercice 2020. "Aujourd’hui, 5 à 10 % de nos abonnements sont signés à l’international. Avec un taux de non-renouvellement de 0,5 %", se félicite Jean-Marc Briand. Déjà engagée dans une dynamique de croissance régulière, la société a vu son activité boostée par la crise. "La Covid a révélé un besoin de continuité dans la gestion des process. Et la prise de conscience que l’on a vu en 2020 se poursuit sur ce début d’année 2021."

Pour faire face sa croissance, Bluekango a notamment optimisé ses process commerciaux. "Nous nous sommes équipés de solutions comme Salesforce, ce qui facilite l’intégration des nouveaux salariés même à distance." Pionnier sur son marché en 2002, Bluekango avait initialement développé sa plateforme pour répondre aux besoins des établissements de santé. "De fait, nous avons toujours eu une approche globale des risques. Et développé notre plateforme dans une logique 'no-code' afin qu’elle soit entièrement paramétrable par les utilisateurs, et déployable sans contrainte et rapidement en France mais aussi à l’étranger."

Si sa solution est aujourd’hui utilisée par des entreprises de tous secteurs, Bluekango accompagne 2 000 établissements de santé dans la gestion de leurs risques. Sa solution a notamment servi à gérer des équipements de protection individuelle des salariés et diffusion des protocoles sanitaires au cœur de la crise.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media