Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BMW et Daimler vendent leur service de stationnement Park Now à EasyPark

BMW et Daimler cherchent-ils à se recentrer sur leur activité originelle de constructeur automobile ? Ils revendent leur service Park Now, qui propose des solutions autour du stationnement, à EasyPark. Cette annonce intervient après des rumeurs quant à la vente d'une autre de leur coentreprise en charge d'un service de VTC : Free Now.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BMW et Daimler vendent leur service de stationnement Park Now à EasyPark
BMW et Daimler vendent leur service de stationnement Park Now à EasyPark © Park Now

BMW et Daimler se séparent d'un de leurs services de mobilité. Les constructeurs automobiles ont annoncé mardi 9 mars 2021 vendre leur service Park Now à l'entreprise EasyPark. Cette dernière propose une application de paiement pour les stationnements en ville et un système de guidage à la place permettant aux conducteurs de trouver plus facilement un stationnement disponible ou une borne de recharge pour véhicule électrique. Le montant de cette acquisition n'est pas précisé par les intéressés.

Park Now est présent, sous différents noms, dans 11 pays et plus de 1 100 villes. Les utilisateurs peuvent réserver et payer des places de stationnement à l'avance sur l'application. L'acquisition de ce service va permettre à EasyPark d'étendre son activité. L'entreprise suédoise est déjà présente dans plus de 2 200 villes réparties dans une vingtaine de pays européens ainsi qu'en Australie.

La difficile rentabilité des services de mobilités
BMW et Daimler ont rapproché leurs services de mobilités en créant 5 coentreprises en 2019. Chaque coentreprise correspondant à un service différent : Park Now pour le stationnement, Charge Now pour les bornes de recharge, Share Now pour l'autopartage, Reach Now pour les plateformes multimodales et Free Now pour le VTC. Ces deux dernières tendant à se rapprocher.

Aujourd'hui, les constructeurs semblent se désengager de certains de leurs services pour se recentrer sur leur activité originelle de constructeur automobile. Cette industrie est en pleine transformation. Les véhicules électriques gagnent du terrain et les constructeurs axent une partie de leurs recherches sur l'amélioration de cette technologie. Des sommes conséquentes sont aussi dépensées pour mettre au point des systèmes avancés d'aide à la conduite et des véhicules autonomes.

Financer le développement de services de mobilités, qui rapportent peu ou pas, n'est plus forcément une priorité. Par exemple, ils ont fermé leur service d'auto-partage en Amérique du Nord en raison de l'instabilité du paysage de la mobilité en général et de l'augmentation de ses coûts. Récemment, des rumeurs ont également circulé concernant l'éventuelle vente de Free Now à Uber qui aurait proposé 1 milliard d'euros. Mais, BMW serait moins partant que Daimler pour vendre cette entité.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.