Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BMW investit dans les camions autonomes de Kodiak Robotics

BMW i Ventures, le fonds d'investissement de BMW dans les start-up, investit dans Kodiak Robotics. La start-up développe une plateforme de conduite autonome pour les camions. Elle a récemment réalisé un trajet commercial entre Dallas et Houston sans avoir eu un seul désengagement, c'est-à-dire sans que le conducteur n'ait eu besoin de reprendre le contrôle du véhicule.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BMW investit dans les camions autonomes de Kodiak Robotics
Kodiak Robotics Autonomous Truck © Kodiak Robotics

Après Bridgeston, Kodiak Robotics séduit BMW avec ses camions autonomes. BMW i Ventures, le fonds d'investissement du constructeur automobile, a annoncé jeudi 24 juin 2021 avoir investi dans Kodiak Robotics. Les détails financiers ne sont pas précisés par les intéressés.

Fondé par des anciens de Google, Uber et Lyft
Fondée par des anciens de Google, Uber et Lyft ayant planchés sur ces technologies d'automatisation, Kodiak Robotics se concentre sur les systèmes de conduite autonome pour les autoroutes. Au Texas, Kodiak transporte des marchandises pour des clients entre Dallas et Houston avec ses camions autonomes. Des chauffeurs de sécurité sont bien évidemment présents à bord des véhicules, mais la start-up aimerait déployer des camions autonomes sans chauffeurs dans les prochaines années. La start-up mène également des essais en Californie.

BMW met en avant la technologie de cartographie légère mise en place par Kodiak qui lui permet de mettre à jour des changements d'itinéraires, en raison de route en travaux ou autre, alors que le camion est en déplacement et sans avoir à arrêter les livraisons.

Kodiak ne désigne pas un type de capteur comme étant "principal" et adopte une approche globale, a expliqué Don Burnette, CEO de Kodiak Robotics, à TechCrunch. "Nous pensons que les différentes approches ont des forces et des faiblesses, et notre objectif est de tirer parti des forces pour couvrir les faibles d'autres approches, et donc nous avons créé un algorithme de fusion des capteurs qui nous permet de déterminer les capteurs les plus avantageux dans les moments où ils nous donnent les informations les plus utilisables", explique Don Burnette.

Un système de niveau 2 SAE
"Aujourd'hui, nous avons techniquement un système de niveau 2 SAE, ce qui est le cas pour à peu près tout le monde", a déclaré Don Burnette, auprès de TechCrunch. Toutefois, la jeune pousse fait des progrès et a annoncé en janvier dernier avoir réalisé un trajet commercial entre Dallas et Houston sans que le chauffeur de sécurité n'ait eu besoin de reprendre le contrôle du véhicule.

Kapser Sage, partenaire chez BMW i Ventures, salue "l'une des technologies les plus avancées en matière de camion autonome. Des observateurs de l'industrie pensent que les camions autonomes  seront l'une des premières applications commerciales viable pour les technologies de conduite autonome et nous sommes impatients de travailler avec Kodiak dans les années à venir pour mettre des camions autonomes sur les routes".

Cet apport financier devrait faire partie de la levée de fonds en série B de la start-up. Une levée qui ne doit pas l'aider à développer davantage ses capacités ou ses fonctionnalités de conduite autonome, mais plutôt mettre au point son dossier de sécurité et prouver que son système peut gérer la route sans conducteur à bord, a expliqué Don Burnette. La jeune pousse souhaite également agrandir son équipe et sa flotte de camions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.