Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BMW lance une filiale dédiée à la logistique et un petit robot de transport

BMW a lancé une nouvelle filiale, IDEALworks, dédiée à la commercialisation de solutions pour la numérisation et l'automatisation des chaînes logistiques. Dans un premier temps, celle-ci va se concentrer sur le petit robot de transport STR. Cette nouvelle entité souhaite viser au-delà du secteur de l'automobile.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BMW lance une filiale dédiée à la logistique et un petit robot de transport
BMW lance une filiale dédiée à la logistique et un petit robot de transport © BMW

BMW a annoncé vendredi 20 novembre 2020 le lancement d'une nouvelle filiale spécialisée dans la logistique. Baptisée IDEALworks pour Industry Driven Engineering for Autonomous Logistics, cette entité a pour objectif de fournir des solutions logistiques pour l'industrie 4.0. Pour commencer, un petit robot de transport logistique devrait être commercialisé par cette nouvelle entité.

Réalités virtuelle et augmentée
Depuis 2015, les équipes de BMW travaillent sur des solutions futuristes telles que la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les robots de logistique intérieur et extérieur, la réduction des documents liés à la chaîne logistique et les objets connectés. Le constructeur automobile assure avoir accentué ses efforts sur la numérisation et l'automatisation de sa propre chaîne logistique et développé plusieurs solutions qu'il souhaite aujourd'hui commercialiser.

"Nous devenons un fournisseur de logistique robotisée au-delà de l'industrie automobile, explique Jimmy Nassif, CTO IDEALworks, dans un communiqué. Nous préparons quelques innovations pour les mois à venir". La première devrait concerner son robot STR (Smart Transport Robot) dont une nouvelle version doit voir le jour d'ici la fin de l'année.

Des solutions pas uniquement pour l'automobile
Ce petit robot de logistique plat a été conçu en collaboration avec le Fraunhofer Institute. STR peut transporter des marchandises pouvant peser jusqu'à une tonne. Il calcule tout seul le meilleur trajet pour rejoindre sa destination en utilisant la méthode de navigation SLMA (Simultaneous Localization and Mapping). Cet algorithme ne nécessite pas une localisation permanente du robot, ce qui est un avantage pour qu'il soit rapidement déployé dans des entrepôts.

BMW assure que STR peut être utile dans l'industrie automobile mais aussi dans d'autres secteurs. Le constructeur ajoute le tester depuis octobre via différents pilotes dans des secteurs industriels variés. "Ces essais montrent à quel point le STR est robuste et polyvalent", affirme Markus Bauer, COO IDEALworks.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media