BMW va utiliser Alexa pour développer son nouvel assistant vocal

Amazon signe un nouveau contrat avec un constructeur automobile visant à étendre la présence de son assistant vocal dans les véhicules personnels. BMW va utiliser la boite à outils Alexa Custom Assistant pour développer le nouvel assistant vocal de ses véhicules.

Partager
BMW va utiliser Alexa pour développer son nouvel assistant vocal

BMW se tourne vers l'ensemble de briques technologiques Alexa Custom Assistant pour développer son prochain assistant vocal. Le constructeur a annoncé le 28 septembre 2022 avoir choisi Amazon pour mettre au point le prochain assistant personnel embarqué dans ses nouveaux véhicules d'ici à deux ans.

Un assistant proactif

Alexa Custom Assistant est présenté comme étant une solution complète permettant aux constructeurs automobiles, et fabricants d'appareils, de créer et personnaliser facilement leur propre assistant personnel. Alexa Custom Assistant a été lancé l'année dernière. Depuis, la solution a été améliorée notamment sur les compétences liées au langage naturel : Amazon promet un dialogue plus naturel entre le conducteur et l'assistant personnel. L'ensemble des briques technologiques proposées proviennent de la technologie alimentant Alexa. Il est ainsi possible d'intégrer des personnages vocaux multilingues et de mettre en place des interactions vocales ininterrompues même lorsque le client se trouve dans une zone sans connectivité.

BMW a lancé son premier assistant vocal, le BMW Intelligent Personal Assistant, en 2018. Depuis, le constructeur assure que l'interaction vocale est devenue une partie de plus en plus importante de son système BMW iDrive. L'objectif du nouvel assistant vocal sera d'offrir les avantages d'un expert des véhicules combinés à une expérience familière avec Alexa (contrôle de la musique à distance, gestion de la maison intelligente, consulter la météo, etc.).

Les partenaires évoquent une expérience personnalisée, proactive et intuitive. Le but : que la technologie soit là quand les personnes à bord du véhicule en ont besoin et s'efface le reste du temps. Par exemple, si l'assistant remarque que la batterie est faible il peut demander au conducteur s'il veut localiser et réserver une borne de recharge. Il est possible d'imaginer un assistant vocal qui sait lorsque l'entretien du véhicule doit être fait et aide à fixer un rendez-vous. Pour la vie privée, il est simplement souligné que "BMW partage l'engagement d'Amazon à maintenir la confiance de nos clients et à protéger leur vie privée, notamment en donnant aux clients le contrôle de leurs données."

L'offensive d'Amazon dans l'automobile

Amazon cherche à étendre la portée de son logiciel derrière Alexa, qui est principalement rattaché à son enceinte connectée Echo. L'Américain cherche à développer les capacités pour la domotique et d'autres activités potentiellement lucratives pour ce marché des assistants vocaux, puisque que contrairement à Apple ou Google, il n'est pas présent dans les smartphones, qui permettent à ses concurrents de toucher des utilisateurs captifs. Se tourner vers l'automobile permet à Amazon de combler quelque peu ce retard mais aussi de mettre en avant sa plateforme d'e-commerce.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a été le premier constructeur à officiellement utiliser Alexa Custom Assistant. Depuis, Stellantis s'est rapproché d'Amazon afin de développer un nouveau système embarqué pour le cockpit de ses voitures. Les fonctionnalités seront présentées par le biais d'une boutique d'applications. Navigation, divertissement, assistance vocal avec Alexa, entretien du véhicule, e-commerce et services de paiement seront notamment proposés. Amazon semble vouloir s'implanter durablement dans l'automobile.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS