Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BNP Paribas lance un site de contenus viraux pour interagir avec les internautes

BNP Paribas lance le 19 mars une plate-forme de contenu web sur les changements que traverse la société, baptisée Living the change. Différentes thématiques seront explorées, comme la ville, la consommation ou les moyens de communication. La banque donne aux utilisateurs du site des chiffres marquants sur ces sujets pour alimenter le débat et... les inciter à partager ces contenus sur leur page Facebook, Twitter ou Instagram. Ce projet a également permis aux équipes de la banque de travailler sur de vastes amas de data, de les mettre en perspective et de tirer de cette veille des idées qui peuvent avoir des débouchés commerciaux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BNP Paribas lance un site de contenus viraux pour interagir avec les internautes
BNP Paribas lance un site de contenus viraux pour interagir avec les internautes © BNP Paribas

La BNP Paribas lance le 19 mars un site web baptisé Living the change. Cette plate-forme de contenu donnera aux internautes accès à des données sélectionnées par des spécialistes sur une série de thématiques liées au changement. La ville sera le premier thème exploré. Des informations sur les moyens de communication et la consommation suivront, les 2 et 16 avril. La banque laissera ensuite passer un trimestre avant de s'attaquer à d'autres sujets.

Objectif viralité

L'internaute pourra consulter deux types de contenus sur cette plate-forme web développée pour les smartphones et tablettes, mais également accessible depuis un appareil fixe. Des "micro-infos" (un chiffre ou un fait) illustrées d'un dessin ou d'un croquis animé. "Une image illustre par exemple le fait que 2007 a été une année charnière pour la ville : la population urbaine a dépassé pour la première fois la population rurale dans le monde", détaille Basile Segalen, responsable du pôle réseaux sociaux de l'entreprise, qui a piloté le projet. Les mobinautes auront aussi accès à des contenus interactifs. Ils pourront par exemple répondre à une série de questions sur leur ville idéale : Quelle taille fait-elle ? Est-elle peuplée par de jeunes cadres dynamiques ou par des familles ?

La banque espère que ces modules qui se veulent accrocheurs (on apprend par exemple que Los Angeles pourrait compter dans 35 ans plus de chats que d'habitants), vont être partagés au maximum sur les réseaux sociaux. "L'un de nos objectifs est en effet la viralité", admet Basile Segalen. Mais il tient à préciser que ce n'est pas la marque BNP Paribas qui est mise en valeur lorsque les internautes partagent les contenus sur Twitter, Facebook ou Pinterest, mais le nom du site : Living the change.

data exploitées

La banque veut ainsi enrichir ses relations sur les réseaux sociaux avec ses clients : "En France, nous avons été les premiers de notre secteur à développer, il y a près de 5 ans, un service après-vente sur Twitter. Répondre aux besoins de notre clientèle par ce biais en un temps minimal (moins de 10 minutes) est pour nous essentiel, mais ce n'est plus suffisant !" BNP Paribas veut entrer plus avant dans le quotidien des utilisateurs de ses services, en leur fournissant des informations sur lesquelles ils peuvent s'interroger, comme le ferait un fournisseur de contenu plus traditionnel.

Pour développer ce site, la banque a récolté des data dans certaines bases de données publiques, comme celles de la Banque mondiale, mais aussi en interne. "Pour traiter la thématique de la ville, nous avons notamment fait appel aux données de BNP Paribas Real Estate", explique Basile Segalen. Ce projet a permis aux équipes de la banque de travailler sur de vastes amas de data, de les mettre en perspective et de tirer de cette veille des idées qui peuvent avoir des débouchés commerciaux. Les recherches produites sur les moyens de communication et la consommation ont permis à l'entreprise de faire avancer sa réflexion sur les nouveaux moyens de paiement par exemple.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale