Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BNP Paribas Real Estate mise sur les réunions en réalité augmentée pour mieux vendre l'immobilier

La vente de biens immobiliers à l'international n'est pas une mince affaire. Les potentiels acheteurs ou investisseurs doivent pouvoir bien appréhender les biens et cela implique typiquement de se rendre sur place en avion. Pour simplifier et accélérer les choses, BNP Paribas Real Estate a mis au point un outil de réunion immersive qui utilise des caméras et un casque de réalité augmentée pour donner aux participants l'impression qu'ils sont dans la même pièce.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BNP Paribas Real Estate mise sur les réunions en réalité augmentée pour mieux vendre l'immobilier
BNP Paribas Real Estate mise sur les réunions en réalité augmentée pour mieux vendre l'immobilier © BNP Paribas Real Estate

BNP Paribas Real Estate déploie en pilote au sein de ses équipes un outil de collaboration immersif pour remplacer les salles de téléprésence. Baptisé "Dare" (pour digital augmented real estate), il a été annoncé officiellement en mars 2019.

 

L'outil est utilisé par la division Investment international group (IIG) de BNP Paribas Real Estate, qui fait du courtage pour l'immobilier d'affaires entre l'Europe, l'Asie et le Moyen-Orient. "Le temps moyen pour une prise de contact est aujourd'hui de trois mois, explique Florian Couret, responsable de l'innovation digitale chez BNP Paribas Real Estate. Nous voulons le réduire à seulement deux semaines."

 

Des meetings immersifs pour réduire les déplacements

L'entreprise utilise pour ce faire une combinaison de technologies : casques Magic Leap One pour la visualisation et caméras Intel RealSense pour la capture 3D des interlocuteurs. Elle a fait appel à la start-up franco-belge Mimesys (récemment rachetée par Magic Leap) pour l'aider à mettre au point son expérience.

 

En l'état actuel, l'outil permet de converser en temps réel avec plusieurs interlocuteurs distants qui sont capturés et reproduits en temps réel de façon réaliste. Malgré la fidélité graphique limitée, on communique beaucoup plus de nuances de cette manière qu'avec un avatar classique. Et la visualisation en 3D est beaucoup plus "impliquante" qu'un simple appel vidéo.

 

Il est aussi possible de partager des maquettes 3D des bâtiments ainsi que des plans d'urbanisme en 3D dans lequel on peut naviguer, de même que divers documents 2D, vidéos ou même des pages internet (par exemple pour consulter Google Maps). Cela permet aux participants d'échanger comme s'ils étaient autour de la même table alors qu'ils sont en réalité éparpillés aux quatre coins du monde. Un gain de temps et d'argent non négligeable par rapport à un déplacement.

 

Déploiement sur cinq sites

Après une année passée à prototyper la solution, BNP Paribas Real Estate la met désormais en place dans cinq de ses locaux : Issy-les-Moulineaux, Londres, Francfort, Hong Kong et Dubaï. "Nous allons mettre à disposition quatre casques par pays qui resteront dans les salles, plus 2 ou 3 casques nomades pour les itinérants", commente Florian Couret. Son ambition avec cet outil est de remplacer les systèmes statiques qui équipent typiquement les salles de visioconférence, dont les prix peuvent dépasser les 100 000 euros.

 

L'outil sera d'abord utilisé par les équipes de BNP Paribas Real Estate pour communiquer entre elles avant d'être présenté aux clients. Il servira ensuite à proposer des investissements immobiliers aux clients des divisions Corporate & Institutional Banking (CIB) et Wealth Management de BNP Paribas, puis sera étendu au reste de la clientèle.

 

Pour s'assurer de son succès, la solution doit être utilisable facilement. C'est notamment ce qui a amené BNP Paribas Real Estate à choisir d'utiliser la réalité augmentée plutôt que la réalité virtuelle pour ce cas d'usage. "Il ne faut pas perdre la connexion humaine, et ne pas voir les participants qui se trouvent juste à côté est dommageable à l'expérience," commente Florian Couret. L'entreprise travaille par ailleurs à l'amélioration de l'outil, et étudie entre autres la possibilité d'utiliser la technologie de Matterport.

 

Si cet outil n'est pour l'instant utilisé qu'au sein de BNP Paribas Real Estate, l'objectif à terme est de le proposer à d'autres entreprises du secteur. "Innover coûte de l'argent, donc nous cherchons également à développer de nouveaux business", détaille Florian Couret. Une business unit dédiée, spécialisée dans le conseil et les solutions immersives, a été créée à cette occasion.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale