Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bocage accélère sur la livraison express avec Shopopop

La start-up nantaise Shopopop, spécialiste de la livraison de proximité de particuliers à particuliers, a été choisie par Bocage. Un partenariat qui permet à la marque française spécialiste de la chaussure de proposer la livraison de commandes entre une heure et trois heures après l’achat, et à la start-up d’étendre le nombre de ses points de vente avant une arrivée prévue à Paris avant la fin de l'année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bocage accélère sur la livraison express avec Shopopop
Bocage accélère sur la livraison express avec Shopopop © Shopopop

Depuis septembre, Bocage teste le service Shopopop dans six magasins pilotes, trois à Rennes et Bordeaux. La marque française, qui élabore ses créations dans ses propres ateliers du Maine-et-Loire, a choisi la start-up nantaise et sa solution logistique pour livrer plus rapidement ses clients. Deux solutions s’offrent aux acheteurs : recevoir le produit souhaité directement dans le magasin dans lequel il se trouve, ou se faire livrer à domicile lorsque le produit souhaité est disponible dans un autre magasin, mais que le client préfère le réceptionner directement chez lui. Promesse : des produits peuvent être livrés dans des délais compris entre 1 heure et 3 heures après la commande.

 

Une option de livraison supplémentaire

L’idée derrière ces options de livraison implique que chacun des magasins pilotes deviennent une plate-forme e-commerce performante. "La marque est en mesure de déployer un service de livraison à domicile sans coût d’infrastructure supplémentaire, avec un impact  social et environnemental positif tout en résistant aux assauts des acteurs pure-player qui dominent le marché de l'e-commerce", expliquent les partenaires dans un communiqué.

 

Bien que Bocage soit dotée de sa propre offre de livraison, ce partenariat lui permet de proposer des options autres que la livraison en point relais et les retraits en magasin "qui ne sont pas toujours les plus flexibles pour les clients". Shopopop s’appuie en effet sur une communauté de particuliers-livreurs appelés "Shoppers". La plate-forme met en relation les particuliers souhaitant se faire livrer leurs courses et colis à domicile les shoppers, désireux d’optimiser leur trajets quotidiens et de compléter leurs revenus, via une application mobile. 

 

Les clients des magasins Bocage pourront se faire livrer leurs commandes à domicile, au jour et à l’heure de leur choix, par un membre de cette communauté. Ce service à la demande s’appuie sur "les usages de l’économie collaborative pour apporter une réponse rapide, flexible et de proximité aux consommateurs", poursuit-on chez Shopopop.

 

Bientôt à Paris pour un spécialiste du textile

Ce service, qui a déjà été mis en place avec Eram – groupe auquel appartient Bocage – pourrait être déployé à d’autres magasins de l'enseigne, qui compte plus d’une centaine de points de vente, à l’issue de cette expérimentation. Via ce service, Shopopop permet, notamment dans les zones rurales et périurbaines, d'assurer une livraison express à moindre coût pour les retailers que les offres de partenaires logistiques. Une solution qui a séduit Intermarché, Système U et Leclerc qui transforment ainsi leur livraison drive en livraison à domicile sans recruter ni investir dans une flotte de véhicules.

 

Née à Nantes en 2016,  la start-up, qui a levé deux millions d’euros en 2018, compte désormais plus de 40 000 livreurs réguliers et dessert près de 700 magasins. En croissance de 50% de son chiffre d’affaires, elle mène également des programmes pilote avec Decathlon, Leroy Merlin ou encore Nicolas. En distribution alimentaire, la jeune pousse est actuellement en discussions avec Carrefour.

 

Le service devrait également débarquer pour la première fois à Paris intra-muros avant la fin de l’année, pour le compte d’une enseigne spécialisée dans le textile. La jeune pousse ne compte néanmoins pas s'aventurer dans la livraison express à Paris, un pari au coeur de toutes les convoitises et sur lequel investissent Franprix, Monoprix, Leclerc et bien sûr Amazon

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media