Boeing et Tactical Robotics planchent sur des avions à décollage et atterrissage verticaux

L'Israélien Tactical Robotics se rapproche de Boeing pour mettre en œuvre sa technologie de décollage et atterrissage verticaux (VTOL). Les applications étudiées vont des usages industriels et agricoles aux services de mobilité en passant par le domaine militaire.

Partager
Boeing et Tactical Robotics planchent sur des avions à décollage et atterrissage verticaux
Le Cormorant de Tactical Robotics peut réaliser et des décollage et atterrissage verticaux.

Boeing a annoncé mercredi 22 janvier 2020 avoir signé un partenariat avec Tactical Robotics, une filiale de l'entreprise israélienne Urban Aeronautics. Les deux sociétés vont travailler ensemble sur une technologie de propulsion baptisée "Fancraft", développée par Tactical Robotics, selon Reuters. Ce système utilise deux hélices carénées en direction du sol intégrées au fuselage de l'appareil. Il permet de concevoir des aéronefs à décollage et atterrissage verticaux (VTOL).

Quels cas d'usages ?

Boeing et Tactical Robotics vont déterminer quelles opportunités peuvent exister pour le développement, la production et la commercialisation d'un appareil VTOL à partir de cette technologie, poursuit Reuters. Tactical Robotics a déjà conçu un premier appareil autonome doté de cette technologie, qu'il a baptisé Cormorant.

Cet appareil est à la fois compact et suffisamment grand pour être utilisé lors de missions d'urgence comme la livraison de nourriture, d'eau et de d'équipements après une catastrophe naturelle, ou le transport de quatre personnes pour raisons médicales. Mais il prend beaucoup moins de place qu'un hélicoptère, précise Tactical Robotics. La société israélienne réfléchit aussi à des débouchés du côté de l'agriculture et de l'épandage de pesticides sur les champs. Tactical Robotics a annoncé en mars 2019 qu'il évaluait avec la société israélienne agrochimique Adama la faisabilité d'un service de ce type (voir la vidéo).

Des débouchés sont aussi à chercher du côté de l'industrie militaire. Enfin, de nombreuses sociétés et start-up se lancent sur le développement d'engins similaires dans le but de déployer des services de taxis volants. En octobre dernier, Boeing avait annoncé plancher sur un concept de voiture volante avec Porsche. Mais il est loin d'être le seul, Airbus aussi cherche à développer un taxi volant notamment dans le cadre des JO de 2024.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS