Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bolt, le spécialiste estonien du VTC, lève 100 millions d'euros

Levée de fonds Bolt, le spécialiste estonien du VTC, lève 100 millions d'euros. Un apport financier bienvenu alors que la crise liée à la pandémie de Covid-19 a fortement affecté le secteur de la mobilité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bolt, le spécialiste estonien du VTC, lève 100 millions d'euros
Bolt, le spécialiste estonien du VTC, lève 100 millions d'euros © Bolt

Bolt a annoncé mardi 26 mai 2020 avoir levé 100 millions d'euros auprès de Naya Capital Management. Cette annonce intervient alors que le secteur de la mobilité a été fortement affecté par la crise liée à la pandémie de Covid-19. La start-up estonienne est majoritairement présente en Europe, continent qui a vu de nombreux pays mettre en place des mesures de confinement.

La nécessaire diversification

Toutefois, au cours des derniers mois l'Estonien a déployé un service de livraison de repas, Bolt Food. La start-up a donc pu poursuivre une petite partie de ses activités dans la douzaine de pays où elle propose ce service. Et pendant le confinement en France, Bolt a lancé Business Delivery, un service de livraison destiné aux commerçants. Une façon de poursuivre son activité alors que les services de mobilité étaient à l'arrêt. Dans la même veine, l'incontournable du secteur du VTC Uber a multiplié le lancement de services de livraison.

"Si la crise a temporairement changé notre façon de nous déplacer, les tendances à long terme qui favorisent la mobilité à la demande, telles que la diminution du nombre de voitures personnelles et le passage à des moyens de transport plus écologiques, continuent de s'accentuer", affirme Markus Villig, le PDG et cofondateur de Bolt, dans un communiqué. Bolt souhaite utiliser ces fonds pour poursuivre les développements de ses différents services : VTC mais aussi micro-mobilité avec les trottinettes en libre-service, ainsi que la livraison de repas. A l'inverse d'autres acteurs de la mobilité, Bolt met en avant depuis sa création son modèle un peu plus vertueux qui ne favorise pas les dépenses inconsidérées.

La concurrence fait rage

La concurrence fait rage sur l'ensemble de ces secteurs et la pandémie de Covid-19 pourrait rebattre les cartes. Le VTC Kapten voit sa fusion avec Free Now, la marque mobilité de BMW et Daimler, s'accélérer. La licorne anglaise spécialisée dans la livraison de repas à domicile Deliveroo est en difficultés financières sur le marché qui l'a vu naître.

Uber, de son côté, n'a pas présenté des résultats trimestriels flamboyants et a décalé son objectif de rentabilité. L'entreprise américaine semble vouloir profiter de cette crise pour faire ses emplettes et se renforcer sur ce secteur de la mobilité morcelé. L'entreprise de VTC a mené la levée de fonds de Lime, pépite qui déploie des services de trottinettes en libre-service, et a engagé des discussions pour racheter Grubhub, un des plus gros acteurs de la livraison de repas aux Etats-Unis. Bolt arrivera-t-il a tirer son épingle du jeu ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media