Bolt lève 150 millions d'euros pour renforcer sa présence en Europe et en Afrique

Alors que la pandémie de Covid-19 affecte fortement le secteur de la mobilité, Bolt lève 150 millions d'euros. Une levée de fonds qui doit permettre à la start-up estonienne de développer et renforcer son offre de mobilité comprenant VTC, vélos et trottinettes électriques en libre-service, épaulée par un service de livraison de repas à domicile.

Partager
Bolt lève 150 millions d'euros pour renforcer sa présence en Europe et en Afrique

Bolt a annoncé mercredi 16 décembre 2020 avoir levé 150 millions d'euros. La start-up estonienne a réalisé cette levée de fonds auprès de D1 Capital Partners et Darsana Capital Partners. Bolt, qui s'est lancé à l'origine comme service de VTC, a multiplié son offre de mobilité depuis avec l'ajout de services de trottinettes électriques et vélos en libre-service et de livraison de repas à domicile (Bolt Food, lancé en 2019, est actuellement disponible dans 16 pays et 33 villes).

Renforcer ses activités en Europe et Afrique
Cet apport financier arrive alors que la période est compliquée pour les services de mobilités qui sont fortement affectés par la chute des déplacements liés à la pandémie de Covid-19 et aux différentes mesures de confinements qui peuvent être prises. Une précédente levée de fonds de 100 millions d'euros avait d'ailleurs été annoncée fin mai par Bolt.

"Malgré les effets de la pandémie Covid-19, Bolt a connu une très importante croissance durant l’année 2020", veut rassurer Markus Villig, CEO et co-fondateur de Bolt, dans un communiqué. L'homme ajoute avoir "quasiment doublé le nombre d'utilisateurs" et lancé des services dans plus de 50 nouvelles villes. Pendant le confinement, Bolt a essayé de poursuivre son activité. Par exemple, en France, la start-up a lancé Business Delivery, un service de livraison destiné aux commerçants.

L'Estonien revendique un total de 50 millions d’utilisateurs dans 200 villes à travers 40 pays. Il veut accélérer le développement de ses activités en Europe et en Afrique et renforcer sa position face au géant du secteur Uber et aux autres acteurs, souvent présents sur l'un ou l'autre des services de mobilité proposés par Bolt. L'objectif est de déployer ses trottinettes électriques dans plus de 100 villes l'année prochaine.

Ajout d'un système de reconnaissance faciale
Cette levée de fonds, la plus importante pour la start-up depuis sa création, va aussi lui permettre d’améliorer la sécurité et la qualité de ses services. Bolt souhaite lancer de nouvelles fonctionnalités comme "un système de suivi des déplacements pouvant prévoir et prévenir des accidents potentiels grâce à l'utilisation de l’intelligence artificielle", annonce la start-up sans donner beaucoup plus de détails. L'application devrait aussi être dotée d'un système de reconnaissance faciale pour vérifier l'identité des chauffeurs.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS