Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bosch veut compter dans les objets connectés

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bosch veut compter dans les objets connectés
Bosch veut compter dans les objets connectés

"Les hommes politiques et les industriels ne peuvent laisser la Silicon Valley bénéficier seule de la connectivité." Fin avril, le président du directoire de Bosch, Volkmar Denner, s’est montré très clair. Il faudra compter sur l’entreprise allemande pour récolter les fruits de la révolution numérique. Pour y parvenir, Bosch veut tirer parti de son savoir-faire dans l’automobile et le mobile. L’équipementier a ajouté à sa production de capteurs pour les ESP et ABS (dont il est un inventeur), la fabrication de puces pour portables au milieu des années 2000. À Reutlingen, près de Stuttgart, le groupe a installé, en 2010, une usine de semi-conducteurs qui tourne 24 heures sur 24. Chaque jour, 5 millions de capteurs sortent de ce bâtiment à l’atmosphère purifiée. "Nous apprenons beaucoup de nos savoir-faire dans les puces pour smartphones afin de mettre au point les capteurs de pression ou les Mems présents dans un moteur", explique un ingénieur.

Plus de 600 millions d’euros ont été investis sur ce site, qui ouvre à Bosch de nouveaux marchés. Les Mems peuvent aujourd’hui contenir quatre fonctions, indispensables pour les objets connectés, donc pour le véhicule autonome, qui doit analyser simultanément les données de la route, de la cartographie et des voitures qui l’entourent. Bosch compte aussi s’appuyer sur les capteurs déjà présents dans le véhicule pour l’automatiser. "Pour améliorer les cartes, qui en l’état ne suffisent pas, on peut s’appuyer sur les capteurs d’un ABS, expose Rolf Bulander, membre du directoire en charge de Mobility Solutions, le nouveau nom du département automobile. En travaillant sur les différentiels de vitesse entre les roues, on peut déterminer la nature de la route, et donc affiner une carte GPS."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media