Bose lance une plate-forme de réalité augmentée... basée sur le son

Bose se lance dans la réalité augmentée, mais avec une nuance de taille. Spécialiste de l'audio oblige, il s'agit ici d'une augmentation de la réalité par le son et non  par l'image. Rien à voir donc avec le reste du marché. Si la formulation est un peu trompeuse, la plate-forme pourrait au final être complémentaire avec celles qui s'intéressent à l'image.

Partager
Bose lance une plate-forme de réalité augmentée... basée sur le son

Le spécialiste de l'audio Bose se lance sur le marché de la réalité augmentée. L'entreprise a profité de l'évènement South by Southwest pour annoncer un prototype de lunettes connectées dont les capacités sont plus axées sur le son que sur l'image. L'idée est d'augmenter le monde réel à l'aide de sources sonores spatialisées. Les lunettes (de soleil) sont équipées d'un micro et d'enceintes miniatures qui envoient le son directement dans l'oreille de l'utilisateur, lui permettant d'entendre de la musique ou des informations sans que cela soit audible par les autres.

Une réalité augmentée d'un autre genre

Les lunettes disposent d'un capteur pour calculer l'orientation de l'utilisateur en temps réel, et fonctionnent en tandem avec un smartphone Apple ou Android pour tracker sa position et ses déplacements. L'interaction se fait par commandes vocales, mouvements de tête ou pavé tactile. Parmi les exemples que cite Bose, un utilisateur peut obtenir des informations (le menu d'un restaurant) sur son environnement en fonction de sa position géographique et de la direction vers laquelle il est tourné. Si le terme de "réalité augmentée" n'est pas mensonger, la nuance a son importance, car les lunettes n'ont pas grand chose à voir avec un casque HoloLens, ou même avec des lunettes connectées comme les Vuzix Blade.

50 millions de dollars pour investir dans les start-up

Bose travaille d'ores et déjà avec plusieurs entreprises sur le sujet, dont Asics Studio, Strava, TripAdvisor, TuneIn ou Yelp. Mais le véritable objectif de l'entreprise n'est pas tant de vendre un produit que de créer une plate-forme. C'est pourquoi elle a mis de côté un pactole de 50 millions de dollars qui sera géré par son fonds d'investissement Bose Ventures. Il servira à financer et encourager les start-up à développer des applications et des services pour cette nouvelle plate-forme, voire de l'intégrer à leur propre objet. Car Bose AR pourra être utilisé par n'importe quel "wearable" : casque audio, lunettes connectées, casques et autres.

D'après TechCrunch, le kit de développement logiciel (SDK) de Bose AR sera disponible cet été, accompagné d'un nouveau prototype des lunettes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS