Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Boss digital de l'année : Julien et Frédéric Lippi, l'esprit collaboratif

mis à jour le 16 octobre 2014 à 20H51
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Julien et Frédéric Lippi ont reçu le prix du Boss Digital de l'année car ils ont su faire entrer leur PME de métallurgie dans le monde contemporain. Ils ont su réaliser la transformation numérique de leur entreprise.

Boss digital de l'année : Julien et Frédéric Lippi, l'esprit collaboratif
Boss digital de l'année : Julien et Frédéric Lippi, l'esprit collaboratif © Pascal Guittet

Julien et Frédéric Lippi reprennent la société familiale charentaise en 2008. L’entreprise de clôtures ne va pas bien. Le chiffre d’affaires dévisse comme chez tous les acteurs français du secteur. Il faut réagir et remobiliser les équipes autour d’un projet.

Le Déclic

"Le levier du numérique s'est imposé lors de la réflexion sur le nouveau projet d'entreprise fondé sur la liberté et l'autonomie des salariés." 
Frédéric Lippi, co-président de Lippi la Clôture

Ils ont la conviction que pour s’en sortir il faut "faire entrer leur PME de métallurgie dans le monde contemporain", explique Frédéric Lippi. Et revoir le mode de management du sol au plafond. Les deux frères, qui après l’ESC Bordeaux ont travaillé chez Rank Xerox et Logix pour Julien, Bull et PSA pour Frédéric, sont convaincus que le temps des organisations pyramidales est terminé et qu’il faut passer au collaboratif. Ils décident qu’internet, ses applications, ses outils, ses usages sont des alliés parfaits pour développer l’autonomie et l’initiative des collaborateurs. "Nous voulions élargir leur champ culturel", avance Frédéric Lippi.

Ils lancent un grand chantier de formation. Les 250 salariés, de l’assistante au soudeur, sont formés aux outils du web : blogs, réseaux sociaux, sites, moteurs de recherche. Puis ils créent une "war room" où sont menés des projets web appliqués à l’entreprise, sur la base du volontariat. Pour les deux quadragénaires, les outils numériques sont des catalyseurs qui remplacent le réflexe hiérarchique par des collaborations horizontales. Certains salariés changent même de métier, comme cet ouvrier de production désormais le maître d’œuvre des vidéos de formation. Toute l’entreprise est passée sur la suite Google apps. Les collaborateurs inscrits sur Google + animent leur cercle de réseau au sein de l’entreprise et au-delà.

Pour les dirigeants, le numérique a accompagné la réforme de l’entreprise. "Nous ne sommes pas à Paris ici, mais en Charente. Le haut débit n’est arrivé qu’en 2010. Mais dans tous les services, internet a introduit un réflexe de veille permanente, qui fait que chacun est meilleur sur son métier." Toutes les initiatives, numériques ou non, sont soutenues par une culture de la confiance. Depuis trois ans, entre les investissements et la forte concurrence des pays du sud de l’Europe, les résultats sont dans le rouge. Pas de quoi décourager les deux patrons, qui se sont lancé le défi de structurer l’aval de leur secteur, en faisant émerger des clôturistes comme il y a des cuisinistes. Dans l’entreprise, pour caractériser cette volonté de mouvement et de confiance même dans l’adversité, on a inventé un concept : la "lippitude".

Anne-Sophie Bellaiche

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Luc
22/10/2014 18h55 - Luc

Bravo pour cette initiative ! et plus concrètement, quels sont les résultats de la lipitude ? en terme d'emploi, de démarches de développement industriel, de pérennité d'entreprise, de plaisir aussi ! N'oublions pas de récompenser les entreprises qui sont dans le vert - elles existent j'espère que vos démarches se continueront Luc

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Jean
31/05/2016 14h48 - Jean

Malheureusement, l'entreprise a mis en place un plan social au moment même ou ses deux jeunes boss étaient nommé managers de l'année... leurs efforts n'ont pas conquis leurs clients

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale