Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Boston Dynamics dévoile Stretch, son nouveau robot dédié aux entrepôts logistiques

Stretch est la version commerciale et améliorée du robot Handle de Boston Dynamics. Constitué d'une base modulaire sur roue, ce bras robotisé ayant une charge utile de 23 kilogrammes est dédié au déplacement des cartons dans les entrepôts logistiques. Sa commercialisation est prévue pour 2022.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Boston Dynamics dévoile Stretch, son nouveau robot dédié aux entrepôts logistiques
Boston Dynamics dévoile Stretch, son nouveau robot dédié aux entrepôts logistiques © Boston Dynamics

Boston Dynamics présente ce lundi 29 mars son tout nouveau robot baptisé "Stretch". Ce bras robotique est dédié aux entrepôts et aux centres de distribution. Sa commercialisation est prévue pour 2022.

Son prix n'a pas été dévoilé. Seule indication : il sera "comparable à un système robotique traditionnel que vous voyez dans les usines où les robots sont boulonnés au sol", d'après l'entreprise du Massachussetts.

Une charge utile de 23 kilogrammes
Contrairement à Spot, le robot-chien conçu pour fonctionner dans une gamme d'environnements, Stretch sert uniquement à déplacer des cartons.

Il est constitué d'une base mobile carrée contenant un ensemble de roues, un "mât de perception" intégrant des caméras et des capteurs et un bras robotisé qui a 7 degrés de liberté (DDL). Côté software, Stretch s'appuie sur le logiciel "Pick", un logiciel reposant sur un algorithme de computer vision conçu spécialement pour "dépalettiser" les marchandises.

Reposant sur des ventouses, le robot a une charge utile maximale de 23 kilogrammes et peut déplacer jusqu'à 800 cartons par heure. Il peut fonctionner 8 heures sans interruption.

Le maître-mot : la mobilité
L'atout de Stretch est sa mobilité, d'après Boston Dynamics. Grâce à ses roues, il peut être installé "là où est le travail". Ainsi, "il pourrait passer la matinée à l'entrée de l'entrepôt à décharger des cartons des camions. Puis, dans l'après-midi, il pourrait remplir les palettes de manutention dans les allées de l'entrepôt (…)", raconte Kevin Blankespoor, VP of Product Engineering  au sein de Boston Dynamics.
 


En réalité, cela fait plusieurs années que l'entreprise américaine s'intéresse à la logistique. Un marché particulièrement intéressant puisque 80% des entrepôts ne disposent d'aucun équipement d'automatisation à l'échelle mondiale, d'après Boston Dynamics.

En 2019, la société a acheté Kinema Systems, une entreprise qui développe des logiciels permettant aux bras robotiques d'appréhender leur environnement en 3D. Elle a ensuite conçu son robot Handle, un bras robotisé sur roues conçu pour placer et déplacer des colis sur des palettes. Pour tester une solution mixte d'automatisation des flux de marchandises, elle s'est alliée à Otto Motors début mars 2020.


Le Handle 2.0
Stretch est donc la version commerciale d'Handle, dont Boston Dynamics promettait le lancement depuis quelques années. Encore au stade de prototype, cette nouvelle machine doit encore faire ses preuves sur le terrain.

Installer des robots dans des entrepôts est loin d'être une tâche facile en raison de la grande variété de ces espaces. En effet, les flux de travail peuvent régulièrement changer. La flexibilité est donc le maître-mot. Or, les robots actuels ont du mal à relever ce défi. Ce qui oblige les entreprises à adopter pleinement l'automatisation ou à laisser complètement tomber.

Boston Dynamics promet que Stretch est capable de résoudre cette difficulté. En effet, son utilisation ne nécessiterait que quelques heures de formation. Il faudra attendre sa commercialisation pour vérifier si ces promesses sont tenues.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.