Boston Dynamics s'allie à Otto Motors autour d'une solution robotique pour la logistique

Boston Dynamics et Otto Motors ont associé leurs solutions respectives pour concevoir un outil robotisé spécifiquement pensé pour les entrepôts. Une stratégie de partenariat qui pourrait permettre à la filiale de SoftBank de déployer sa technologie et donc de diversifier ses revenus.

Partager
Boston Dynamics s'allie à Otto Motors autour d'une solution robotique pour la logistique

Boston Dynamics et Otto Motors collaborent pour pousser encore plus loin l’automatisation des flux de marchandises en entrepôt. Dans une vidéo postée le 2 mars, les deux sociétés nord-américaines spécialisées dans la robotique présentent une solution commune.

Elle permet à Handle, le robot logistique conçu par Boston Dynamics, de placer et déplacer des colis sur des palettes disposées sur le support AMR Otto 1500. Ce robot autonome, dédié aux environnements industriels, permet de déplacer des palettes de marchandises dans les centres de distribution.

Coordonner plusieurs solutions robotisées

Concrètement, Handle, qui est constitué d’un bras robotisé sur roues, effectue des tâches de "picking" automatisé directement sur le support Otto 1500, comme le montre la vidéo ci-dessous. Le robot de Boston Dynamics se charge donc de la manipulation des marchandises tandis que celui d'Otto s'occupe de leur flux dans l’entrepôt.

Cette démonstration "marque la marque le début de notre collaboration avec Otto Motors pour coordonner les robots mobiles en entrepôt", explique Boston Dynamics dans un communiqué.

Des partenariats pour accélérer le déploiement

Boston Dynamics, qui a couplé Handle à un système de vision par ordinateur baptisé Pick, précise avoir débuté des tests avec d’autres solutions robotisées en 2019. Fleuron du secteur robotique, Boston Dynamics est notamment connu pour son robot quadripède baptisé Spot. La société cherche à trouver des cas d’usages afin d’accélérer la commercialisation de cette solution, et annonce régulièrement de nouvelles expérimentations, comme l’utilisation de Spot pour inspecter les anomalies d’une plate-forme pétrolière en Mer du Nord, accéder aux zones dangereuses sur un chantier à Montréal ou encore dans le cadre de tests menés avec la police du Massachusetts.

L'entreprise souhaite visiblement accélérer le déploiement de ses autres technologies pour augmenter les sources de revenus, et les partenariats sont la voie qu'elle a choisi pour attirer les clients. "Nous continuons à étendre les capacités de Handle et à optimiser ses interactions avec d'autres robots comme l'Otto 1500 pour fournir une solution d'automatisation d'entrepôt plus flexible", poursuit-on chez Boston Dynamics. La société pourrait ainsi proposer, en plus de la location de robot, une offre de service intégrant ses propres produits combinés à des technologies externes. Un nouveau PDG, Rob Techter, a pris les commandes de cette spin-off du MIT au mois de janvier dernier. La société appartient désormais au Japonais Softbank, qui l’a rachetée à Alphabet, maison-mère de Google, en 2017.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS