Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bourget 2015 : ATR se démarque en ne proposant rien de moins que la téléportation

Le constructeur d'avions à hélices ATR mise sur la réalité virtuelle pour attirer l'attention au salon du Bourget 2015.
mis à jour le 21 juin 2015 à 19H51
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bourget 2015 : ATR se démarque en ne proposant rien de moins que la téléportation
Bourget 2015 : ATR se démarque en ne proposant rien de moins que la téléportation © D.R.

Au salon du Bourget 2015, on trouve sous l'aile d'un ATR 600 Series deux curieuses cabines. Elles permettraient... de se téléporter ! Rien qui défie les lois de la physique évidemment. Il s'agit en fait d'un stand utilisant la réalité virtuelle pour mettre en avant les produits ATR, coentreprise d'Airbus Group et Finmeccanica spécialisée dans les avions turbopropulseurs de 50 à 90 places. Une démarche innovante née d'une volonté de se démarquer de la concurrence, comme en témoigne Elio Baino, responsable de l'image de marque chez ATR.

 

Une application sur Oculus Rift développée en 2 semaines

 

"Le but était d'associer à notre avion une expérience qui soit à la pointe de la technologie, explique-t-il. Nous voulions attirer l'attention en offrant quelque chose d'unique en plus de proposer la traditionnelle visite de l'avion. J'ai pensé à tirer partie de la technologie Oculus Rift, qui est simple à appréhender pour le public et dont les coûts ne sont pas exhorbitants." L'expérience a été intégralement réalisée en seulement deux semaines, spécialement pour le salon du Bourget. ATR a fait appel pour l'occasion à Wildbox Production, qui a géré la réalisation du projet, et à Backlight Studio, qui s'est occupé de la production de l'expérience Oculus et des cabines.

 

Une immersion aussi physique

 

L'expérience ne se limite pas au port d'un Oculus Rift DK2, elle utilise aussi des effets spéciaux (tremblements de la cabine, effets de déplacement d'air) pour accroître l'immersion. Le résultat est convaincant, d'autant qu'ATR a privilégié la créativité au placement produit. "Il nous fallait construire quelque chose d'intéressant, confirme Elio Baino. Nous sommes donc partis sur l'idée du moyen de transport absolu, dans un futur très loin : la téléportation. Elle permettrait de se rendre partout dans le monde pour visiter des lieux d'exceptions." C'est sur ces destinations exotiques que se concentre l'expérience. Avec comme morale de l'histoire le fait que la téléportation n'étant pas possible aujourd'hui, le meilleur moyen de les atteindre... est un avion ATR

 

Ci-dessous quelques captures de l'expérience :

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale