Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bouygues lance une offre de la dernière chance pour SFR

Bouygues a encore amélioré son offre de rachat de SFR, portant la partie en numéraire à 15 milliards d’euros. Un coup de poker qui intervient quelques heures avant un conseil de surveillance de Vivendi décisif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bouygues lance une offre de la dernière chance pour SFR
Bouygues lance une offre de la dernière chance pour SFR © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Si la bataille pour SFR était une partie de poker, on pourrait dire que Bouygues fait "tapis". Le groupe de BTP et de communication tente le tout pour le tout pour racheter l'opérateur mobile : il annonce, à quelques d’une réunion décisive du conseil de surveillance de Vivendi, qu’il améliore son offre.

15 milliards d'euros sur la table

Bouygues propose à Vivendi "d'augmenter la partie en numéraire de son offre de 1,85 milliard d'euros pour la porter de 13,15 milliards d'euros à 15  milliards d'euros", et de lui octroyer "une participation de 10% du capital du nouvel ensemble ayant une valeur de 1 milliard d'euros avant synergies, et de 2 milliards d'euros après synergies",annonce-t-il dans un communiqué.

Cette offre "valorise ainsi SFR pour Vivendi à 16 milliards d'euros avant synergies et 16,5 milliards d'euros en intégrant les 5 milliards d'euros de synergies sécurisées grâce aux économies résultant de la cession du réseau à Free", explique le groupe de Martin Bouygues.
Bouygues indique avoir fédéré derrière son projet le gratin du CAC 40, notamment AXA, GIMD (famille Dassault), JC Decaux Holding et la famille Pinault. Mais aussi GIC (Fonds souverain de Singapour), Ontario Teachers' Pension Plan Board et Reuben Brothers Ltd. La Caisse des dépôts et des consignations fait aussi partie du tour de table. Tous ces acteurs s’engagent à injecter 2,85 milliards d’euros au total.

que va faire vivendi ?

La balle est désormais dans le camp de Vivendi qui dispose de trois options : annoncer la vente de SFR à Numericable (l’option qui tient le plus la corde selon les observateurs), ouvrir des négociations exclusives avec Bouygues ou revenir à son projet initial de faire entrer SFR en bourse. Altice pourrait également relever son offre à la dernière minute. Réponse probablement en fin d’après-midi ce 4 avril.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale